• Blog Stats

    • 196,906 hits
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 4 113 autres abonnés

  • Mieux Notés

  • Catégories

  • Page Facebook

  • Profil LinkedIn

  • Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Histoire des « Cannoli Siciliani »

Comme leur « cousine » – la cassata siciliana –  les cannoli siciliani datent probablement du temps de la domination arabe en Sicile; ils sont traditionnellement préparés lors des festivités en période de Carnaval (quoique de nos jours on peut le déguster toute l’année).

Il s’agit d’une gaufrette roulée cuite en un bain de friture, puis fourrée avec une préparation à base de fromage ricotta sucré, fruits confits et gouttes de chocolat. Ces  pâtisseries devraient être mangées aussitôt préparées, aussi l’élément essentiel -la crème- doit être insérée dans les coquilles juste avant la mise en vente des gâteaux, afin d’éviter la formation d’humidité et la conséquente perte de croquant du biscuit; c’est précisément ce contraste entre la douceur du remplissage crémeux et le parfum de la coquille qui les rend  si délicieuses.

Nommé « cannolo » pour sa forme  -semblable à la pipe-  ce plaisir à déguster durant le Carnevale (Carnaval), fut rapidement diffusé à travers toute  l’Italie, et gagna sa bonne place dans presque chaque magasin de pâtisseries.

Pour le préparer, on roule la pâte  -minutieusement assaisonnée et coupée en un rond-  autour d’un cylindre métallique, et on le plonge ensuite dans un bain de friture jusqu’à son brunissement.

Une fois refroidis, ces biscuits en forme de tube sont farcis avec un mélange de ricotta sucré, enrichi de fruits confits et de petits morceaux de chocolat. Dans la version classique la pâte est composée de farine, sucre, blanc d’oeuf, cacao amer, café en poudre, Marsala, cognac, sel ainsi que d’une petite quantité de saindoux; le potiron confit et l’orange sont incorporés lors du  remplissage.

Les origines des cannoli, aussi appelés « chapeaux turcs », remontent à l’époque des Sarrazins ou encore à celle pré-chretienne; la forme semblable à un tube pourrait avoir été inspirée par les stèles et les menhirs Druides et symbolise la fertilité.

Publicités

Une Réponse

  1. Magnifici!!! Però dobbiamo rimediare con una bella foto!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :