• Blog Stats

    • 266 564 hits
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 1 250 autres abonnés

  • Mieux Notés

  • Catégories

  • Page Facebook

  • Profil LinkedIn

  • Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Sera au Maroc: Marrakech

A la découverte de Marrakech

J’ai découvert le Maroc pour la première fois il y a une vingtaine d’année, lors d’un raid en jeep dans le désert entre le Maroc et la Mauritanie. Lors de cette expérience, après avoir été subjuguée par la magie du désert, j’avais pu visiter  Zagora et Ouarzazate et je m’étais fait la promesse de revenir dans ce beau pays. Ce que j’ai fait très récemment, cette fois-ci en choisissant la ville de Marrakech.

IMG_3052.JPG

Mosquée de la Koutubia

Dès mon arrivée à Marrakech, j’ai été séduite par son climat: entre 24 et 26 degrés en plein mois de décembre, un ciel d’un bleu intense avec un soleil resplendissant dont la lumière magnifie les couleurs leur conférant un effet incroyable que je m’amuse à définir « Full HD ».

IMG_3450

Fontaines de Marrakech

Marrakech est une ville particulière qui intrigue, trouble et peut même parfois effrayer ses visiteurs. C’est un mélange unique d’ancien et de nouveau qui cohabitent plus ou moins harmonieusement, il suffit d’aller de la Médina (ancienne ville) jusqu’aux nouveaux quartiers, bien plus luxueux, de Guéliz et d’Hivernage pour apprécier l’ampleur du contraste.

IMG_4260.JPG

Dans la médina

Nul besoin de cartes pour vous orienter dans la médina de Marrakech: quoi que vous fassiez, vous allez vous perdre dans le dédale des ruelles, dépourvues de la moindre indication. Mais ce n’est pas bien grave, car c’est ce qui permet de mieux explorer la ville, de la « vivre » comme le font les locaux.

La médina est la partie ancienne de Marrakech, et la plus caractéristique à visiter. Ses ruelles s’enroulent et se connectent, conduisant souvent à des impasses. Le touriste peut parfois avoir l’impression d’être resté piégé à l’intérieur de ses murs mais, en cherchant bien, il va découvrir -bien cachées- de nombreuses portes qui conduisent à l’extérieur. Dans tous les cas n’ayez aucune crainte: Marrakech est une ville relativement sûre.

La meilleure façon de visiter Marrakech est en marchant, du moins en ce qui concerne la Kasbah (médina), fermée aux voitures. Il convient de se lever tôt le matin pour aller visiter les lieux les plus prisés par les touristes, très nombreux à Marrakech.  Je recommande de visiter en matinée et en début d’après-midi le palais de la Bahia et les sites « clos » en général. Mais vous serez ébahi par la beauté du palais el Badi et des tombeaux Saadiens sous la lumière dorée du soleil couchant. Réservez donc la fin de la journée pour la visite de ces deux sites.

IMG_3355.JPG

Palais el Badi

 

IMG_3376.JPG

Le cigognes du Palais el Badi

Quand vous serez au Palais el Badi, pensez à lever les yeux: vous y verrez les cigognes dans leurs nids.

IMG_4534

Nid de cigognes

Profitez de la brillante lumière du matin pour visiter le Jardin Majorelle. Allez-y dès son ouverture, et prévoyez même d’arriver en avance car la file d’attente devant l’entrée est toujours très longue. Le Jardin Majorelle, qui entoure l’ancienne demeure du styliste Yves Saint Laurent, est le site de Marrakech dont l’entrée coûte le plus cher, mais dont la visite vaut le prix. A quelques pas de là se trouve le Musée d’Yves Saint Laurent, lieu à visiter absolument si, comme moi, vous aimez l’univers de la mode.

IMG_3746.JPG

Jardin Majorelle

Mon lieu favori à Marrakech? Les jardins de la Ménara, où j’aime aller aux heures où il y a peu d’affluence, pour m’y ressourcer et me laisser éblouir, assise au bord de l’eau, devant le spectacle majestueux des Atlas enneigés.

IMG_4299.jpg

Jardins de la Ménara

IMG_4338

Jardins de la Ménara: mon coin de paradis à Marrakech

IMG_4273

Dromadaires

La Maison de la Photographie est un petit musée avec un café sympa sur le toit, idéal pour se rafraîchir en sirotant un verre ou un thé a la menthe durant l’après-midi. Les cafés qui entourent la place Jemaa el-Fna offrent également des terrasses avec vue imprenable sur cette place mythique, que vous pourrez observer du haut sans être happé par le (plus ou moins) joyeux chaos qui y règne à toute heure de la journée et jusque tard dans la nuit. 

En vous promenant dans la médina et dans les souks, vous remarquerez que ceux-ci sont organisés par spécialité: vous trouverez les artisans travaillant le cuir regroupés d’un côtés, ceux travaillant le métal de l’autre coté, etc.

IMG_3064.JPG

Souk des ferronniers

Pour les amateurs d’épices, le lieu incontournable est le marché aux épices de la Mellah (le quartier juif).

IMG_3073.jpg

Souk des épices

Toujours dans le quartier de la Mellah, ne manquez pas la synagogue.
Dans la médina et dans les souks, attendez-vous à être harcelé (surtout si vous êtes une femme) par des vendeurs qui vont vous proposer des « bonnes affaires » en tout genre.  Ils vous offriront un thé traditionnel, qu’il vaut mieux ne pas refuser, car ce serait considéré comme une offense. Cela dit, sachez que partager un thé ou une conversation autour des articles en vente ne vous engage pas à un éventuel achat. N’hésitez pas à partir le mains vides si rien ne vous attire, et ce même si le vendeur se montre mécontent. Si au contraire un article vous intéresse, sachez qu’au Maroc la négociation est partie intégrante du commerce, par conséquent les prix annoncés ont été doublés voir même triplés. Préparez-vous donc à négocier ferme ou si -comme moi- vous n’avez pas envie de jouer à ce jeu, allez faire votre shopping hors de la médina (je recommande l’Ensemble Artisanal avenue Mohamed V, où la qualité des articles est correcte, tout comme le sont les prix, indiqués clairement sur les articles et non négociables). Je publierai dans un post ultérieur mes bonnes adresses et conseils pour les achats à Marrakech.
Parmi les « attractions touristiques » de Marrakech il a le souk des tanneurs, dont  vous ne verrez pas de photo ici, car je me suis enfouie à cause de l’odeur abominable, mais surtout à cause du type qui me suivait à la trace, voulant absolument me faire de « guide » (traduisez: me conduire chez un des ses amis tanneurs pour que j’achète de la maroquinerie).

Si quelqu’un insistait pour vous accompagner à un endroit que vous devez absolument voir, là, maintenant… Ou si vous cherchez l’adresse d’un site ou d’un commerce et qu’on vous dit qu’il est fermé, n’y croyez pas. Les rabatteurs utilisent souvent ce stratagème pour ensuite vous proposer de «vous montrer autre chose ». Ne vous arrêtez pas, dites-leur « la choukrane » (non merci) et continuez à marcher en les ignorant. Si vous avez besoin d’indications, adressez-vous plutôt aux boulangeries et autres boutiques qui vous inspirent confiance, et dont le vendeur est seul (ainsi, il ne pourra pas vous proposer de vous accompagner). Évitez de vous faire accompagner si on vous le propose: contrairement à ce qu’on vous aura promis, ce n’est jamais un acte gratuit.

Mesdames, si comme moi vous vous déplacez seules, attendez-vous à être constamment interpellée par des hommes qui, après un « Hey la Gazelle! » vous diront, au choix, que « vous êtes belle » ou qu' »on dirait une Marocaine » (et cela même si vous êtes grande, blonde aux yeux bleus, car c’est ce qu’ils disent à toutes les femmes). A moins que vous ne soyez intéressées, je ne saurai que vous recommander d’être ferme, et de répondre que vous attendez votre mari. Pour ma part, je n’ai pas hésité à préciser que je ne suis pas une « gazelle » et que, quand on s’adresse à moi, on m’appelle « Madame »: cela remet de suite les pendules à l’heure. Si quelqu’un devait devenir trop agressif ou vous mettre mal à l’aise, n’hésitez pas à hausser la voix d’un ton -voire de plusieurs-: cela les calme en général, car ils n’aiment pas se faire remarquer.  Dans les cas les plus sérieux, sachez qu’il y à Marrakech, tout près de la place, un service de Police Touristique, dédié aux soucis que les touristes pourraient avoir avec les locaux. N’hésitez pas à les impliquer: ils sont là pour ça.

La gastronomie Marocaine -et particulièrement la pâtisserie- est la meilleure de tout le Maghreb. Personnellement, j’aime beaucoup la Pastilla: une tourte sucrée/salée farcie à la viande de poulet (traditionnellement réalisée avec de la viande de pigeon), servie chaude, saupoudrée de sucre glace et de cannelle.

IMG_3915.JPG

Pastilla

A Marrakech, ceux qui parviendront à faire abstraction des conditions d’hygiène approximatives découvriront que c’est chez les vendeurs de rue que l’on trouve les plats les plus authentiques. Je déconseille les restaurants qui bordent la place: ce sont littéralement des « pièges à touristes » qui proposent des plats de qualité très moyenne à des prix élevés. Fuyez donc les endroits touristiques et allez plutôt où mangent les Marocains. Il y a près de la place une ruelle qui s’appelle Mechoui, où l’on trouve toute une rangée de boutiques qui vendent au poids des plats typiques marocains tels que la tangia, la tajine, le méchoui (agneau rôti) et les impressionnantes têtes de moutons rôties.

IMG_4538.JPG

Boucherie à ciel ouvert

Les personnes -comme moi- sensibles à la cause animale supporteront difficilement la vue de dizaines de poules vivantes, entassées dans des cages de quelques centimètres carrés, attendant d’être tuées devant le client qui vient les choisir.

Ceux qui souhaitent manger à l’occidentale trouveront leur bonheur dans les nouveaux quartiers (Guéliz et Hivernage) dont les rues regorgent de bars et de restaurants qui offrent sensiblement les mêmes plats, qualité de service et prix (sic) qu’en Europe. Je publierai dans un post ultérieur mes bonnes adresses pour bien manger à Marrakech.

J’ai trouvé sur Internet cette vidéo qui montre les beautés de Marrakech d’un point de vue touristique, ainsi que cette autre vidéo  très bien faite, qui montre le Maroc sous un angle plus proche de la réalité locale.

IMG_4416

Détente à Marrakech face aux Altas enneigés

IMG_3460

C’est toujours le bon moment pour prendre une pause à Marrakech

Si vous voulez profiter pleinement de Marrakech, apprenez à vivre à son rythme, à ralentir, à suivre le courant et à laisser les choses se passer. Marrakech est une ville paradoxale, qui vous fait tomber en amour et qui vous énerve en même temps, mais une fois que vous aurez trouvé le bon équilibre entre ces deux états, vous en serez conquis.

Serafina Loggia est l’auteur de cet article, vous êtes libres d’utiliser tout ou partie de son contenu, à condition d’en citer la source.

Versione in italiano qui

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :