• Blog Stats

    • 202,226 hits
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 4 111 autres abonnés

  • Mieux Notés

  • Catégories

  • Page Facebook

  • Profil LinkedIn

  • Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Natale a Parigi

Natale a Parigi

C’é sempre una buona, anzi ottima, ragione per fare un viaggio a Parigi… Secondo le statistiche, la Francia -con la sua capitale in prima linea- è il paese al mondo più visitato dai turisti. Considerata come la più bella e la più romantica città del mondo, Parigi è anche apprezzata per la sua storia, l’architettura, la gastronomia, il vino, la moda e saprà meravigliarvi 365 giorni all’anno. C’è pero’ un periodo in particolare nel quale Parigi si veste di luce, di calore e di colore: quel periodo è il mese di dicembre.

img_2140

Se avete deciso di visitare Parigi, il periodo natalizio è senz’altro il più bello e magico dell’anno. Le decorazioni natalizie sbrilluccicano in tutte le strade e le vetrine dei negozi prendono vita.

Ma cosa vedere e fare a Natale a Parigi? Tra mercatini, presepi, piste di pattinaggio su ghiaccio sotto le stelle, giostre (gratuite sotto Natale) e manifestazioni festive, non avrete che l’imbarazzo della scelta.

fullsizerender-4

img_2265

Non potete perdere, per esempio, un giro sulla grande ruota di piazza della Concordia, un classico molto apprezzato dai bambini ma anche dagli adulti, che potranno ammirare la capitale illuminata a festa.

Potreste inizare, per esempio, con l’acquistare i regali di Natale più originali al grande mercato natalizio che occupa, durante tutto il mese, i Campi Elisei. Considerato come il più grande appuntamento per lo shopping di fine anno, il tradizionale e popolare « Marché de Noël » offre di che soddisfare grandi e piccini.

Oltre all’ambiente caloroso ed alla magia del Natale, troverete nei piccoli chalet in legno le decorazioni Natalizie più belle per il vostro albero di Natale, gli articoli festivi più innovativi ed i regali più originali, i prodotti tipici del territorio e di fabbricazione artigianale con i quali farete un figurone con i vostri invitati, il tipico vin brulé, caramelle e dolciumi di ogni tipo.

E se la voglia di fare shopping è davvero tanta, durante il mese di dicembre i grandi magazzini rivalizzano in bellezza delle loro vetrine e decorazioni, prolungano gli orari di apertura ed aprono le loro porte anche la domenica.

img_2149

L’atmosfera festiva invade anche i numerosissimi alberghi e ristoranti Parigini, che propongono menù d’eccezione in particolare durante la vigilia.

Eurodisney sotto Natale è senz’altro il posto più magico di tutta la capitale. Illuminato a festa fin da novembre, il parco offre momenti da favola a grandi e piccini con animazioni sempre nuove: quest’anno lo spettacolo Principi e Principesse, la Nuova Parata di Natale e lo spettacolo Disney Dreams.

E se vi resta ancora tempo, o se volete tornare in un altro periodo dell’anno per una visita turistica di Parigi, ecco la top 10 dei « must visit in Paris! »

Vi ho convinti? Avete già tirato fuori la valigia? In ogni caso, vi auguro di trascorrere delle serene e gioiose feste dovunque voi decidiate di andare.

Serafina Loggia (@seratraveller su Twitter ed Instagram) è l’autore dell’articolo e delle foto. Potete usarli citandone la fonte.
Publicités

Gastronomie Régionale et tourisme: le Piémont – Torino / Turin

Cet article est le contenu d’une conférence privée animée en l’honneur du Rotary Club 1670 http://sites.google.com/site/rotarytgouest/  lors d’une soirée spécialement organisée par le groupe Agape (Auchan) dans son restaurant « Il Risto » de Lille.

Le Piémont est une région du nord-ouest de l’Italie , limitrophe avec la Suisse et la France.

Comme son nom l’indique, le Piémont est la terre des montagnes: elle est entourée sur trois côtés par les Alpes, qui comprennent ici les sommets les plus hauts et les glaciers les plus importants en Italie. Le Mont Viso, le versant piémontais du Mont Rose et les autres reliefs offrent des paysages spectaculaires d’une beauté singulière, il ya aussi des stations de ski, y compris la Voie lactée et Sestriere, qui accueillent avec leurs équipements moderne les passionnés des sports d’hiver. Dans le contexte des Alpes de grandes et pittoresques vallées s’ouvrent, comme la Vallée di Susa, la Valsesia et le Vallée d’Ossola. Très différent mais tout aussi distinctif est le paysage des Langhe et du Monferrato: une succession de collines couvertes de vignobles, disséminées de villages et de châteaux. Des miroirs d’eau et les rizières, les longues rangées de peupliers et de vieilles fermes, ce sont les scénarios typiques des plaines qui s’étendent à Novara et Vercelli. Une destination touristique par excellence est le lac Majeur, avec Stresa et les Îles Borromées avec des paysages qui abritent de magnifiques villas anciennes entourées de parcs à l’anglaise. Mais la nature n’est qu’une des nombreuses attractions du Piémont. Il y a beaucoup d’autres aspects dans la région: Turin – la capitale italienne de la voiture – avec son histoire et son patrimoine artistique remarquable, les autres villes, les divers centres historiques comme Cherasco, Alba et Ivrea. Et puis, les châteaux médiévaux suggestifs tels que l’imposant château de Ivrea, les architectures précieuses, comme les célèbres résidences de la maison de Savoie et les Sacri Monti. Acqui Terme et Vinadio, les historiques localitées thermales, assurent des soins et de traitements pour un séjour de bien-être et de détente. plusieurs découvertes et de surprises toutes sortes attendent les visiteurs, y comprise une offre gastronomique variée qui peut satisfaire tous les goûts. Les provinces sont: Turin (chef-lieu), Alessandria, Asti, Biella, Cuneo, Novara, Verbano Cusio Ossola, Vercelli.

Source : Ministero del turismo

Turin, ancienne capitale d’Italie

L’Italie vient de célébrer, en mars 2011,  le 150ème anniversaire de  son Unité : une excellente occasion de rappeler à nos mémoires que la ville de Turin, chef-lieu du Piémont, a été la capitale de l’Italie de 1861 à 1865, avant que la centralité du Gouvernement du Royaume d’Italie fusse déplacée à Florence. Ensuite, à partir de 1871, le siège fut transféré à Rome. Mais le Piémont et Turin restèrent sans aucun doute un important point de référence pour le futur de l’Italie, et cela jusqu’à nos jours. C’est donc pour cette raison que, du mois de mars jusqu’en novembre 2011, Turin vous attend avec cinq grandes expositions et un programme extraordinaire axé sur la culture, le sport et les spectacles.

Tout le meilleur de l’Italie en une seule ville pour une durée de neuf mois riches en émotions. Plus de 6 millions des visiteurs sont attendus pour ces importantes célébrations.

Un peu d’histoire :

Le 17 mars 1861, le Roi de Sardaigne, Duc de Savoie et Prince de Piémont: Victor-Emmanuel II est proclamé Roi d’Italie.

En effet, c’est en 1861, après les guerres avec les Autrichiens et l’expédition de Garibaldi en Sicile, que l’Italie a été unifiée en un seul Royaume. Le 17 mars de cette année-là, c’est à Turin que fut proclamée l’unité nationale, ville qui devint la première capitale de cette nouvelle Italie unifiée. C’est ainsi que débuta une longue histoire typiquement italienne qui verra se réaliser une nation indépendante et unie, une histoire nationale qui part du Piémont et de Turin.

Curiosité : La ville de Turin est jumelée, en France, avec celle de Chambéry (pour leur proximité géographique) mais aussi avec Lille (pour leur passé industriel et d’immigration commun).

Géographie, climat

Le Piémont se situe dans la partie nord-ouest de l’Italie, aux pieds des Alpes et dans la haute plaine du fleuve Pô (le plus long d’Italie).

La région est bordée à l’ouest par la France (Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur), au nord-ouest par la Vallée d’Aoste au nord avec la Suisse (cantons deeTicino Valais), à l’est par la Lombardie, l’Emilie-Romagne la Ligurie.

Turin, première ville du Piémont, est aujourd’hui une importante ville industrielle (grâce à des industries telles que Fiat et  Aeritalia) et touristique ; elle compte environ un million d’habitants sur les 5 millions que compte le Piémont.

Huit provinces composent cette région : Alessandria, Asti, Biella, Cuneo, Novara, Torino,Verbano-Cusio-Ossola, Vercelli

Le climat est continental: chaud, et même un peu étouffant, en été dans la plaine; ça s’adoucit avec l’altitude, notamment en colline. En hiver le climat est froid mais sans excès. Les pluies sont concentrées au printemps et en automne avec parfois des orages pendant l’été.

Dans la région existe de nombreuses rivières et ruisseaux, tous affluents du Pô.

Environnement

Selon les récentes études de Legambiente, structure nationale chargée du contrôle de l’écosystème urbain, le Piémont est et haut de la liste de l’équilibre écologique et environnemental, avec la ville de Verbania, classée comme première d’Italie en termes d’environnement.

Économie

Le Piémont est la 4ème région italienne pour les exportations.

Ses ressources :

  • Agriculture :  céréales, pommes de terre, légumes, betteraves à sucre, arbres fruitiers,  viticulture
  • Elevage : bovins et porcs en particulier
  • Industrie :  très développée, en particulier celle automobile avec le groupe Fiat et ses associées  et aéronautique avec Aeritalia.

Très importants sont également:

  • le produit chimique,
  • l’alimentation (première région en Italie pour la production de chocolat), l
  • les textiles et les vêtements.

Parmi les régions italiennes, le Piémont est celui qui investit plus dans l’industrie électronique, historiquement liée à Olivetti, précurseur dans l’invention des machines à écrire et des premiers ordinateurs.

Dans le secteur des services, importants  le secteur bancaire et des assurances, ainsi que le commerce, l’édition,  le tourisme et les lacs alpins.
Plus de la moitié de la population du Piémont, vit dans-la province de Turin, une ville située au confluent du Pô dans la Dora Riparia; c’est précisément la disponibilité de l’eau qui aida la naissance des premières industries dans le passé: en effet, les usines, les fonderies et les petites boutiques d’artisanat avaient besoin d’utiliser beaucoup d’eau pour fonctionner.
au Piémont du nord l’économie est plus prospère qu’au Piémont du sud:

  • Biella est le centre le plus important de l’industrie de la laine italienne,
  • Ivrea a été, grâce à Olivetti, une ville très importante pour le secteur de la technologie
  • Vercelli est un acteur majeur dans le marché du riz européen
  • Novara est connue pour ses industries alimentaire, textile, mécanique.

A 27 km d’Asti la ville de ALBA, situé au coeur des Langhe, se distingue non seulement pour ses tartufi (les célèbres truffes d’Alba appréciée dans le monde entier) mais également pour l’industrie hôtelière.

Une autre fierté d’Alba est la présence de la maison de la confiserie Ferrero, connue à un niveau International pour ses confiseries et en particuliers pour avoir inventé la célèbre pâte à tartiner au chocolat et noisettes que nous tous apprécions : le Nutella, qui reste l’un des produits les plus populaires et exportés au monde.

La ville d’Alessadria gravite plus vers les régions de Gênes et de Milan, grâce à ses industries, dont certaines très caractéristiques, telles que de parfum et de chapeaux.
Un autre chapitre important de l’économie du Piémont est le chocolat :

la région en produit 80.000 tonnes d’une valeur  800 000 000€  et emploie 5.000 personnes. Ces dernières années, l’exportation du produit était de 30.000 tonnes.

Dans la partie nord de l’oléoduc passant par le Piémont se sont développées des industries hydroélectriques, tandis que le pouvoir thermoélectrique est produit près d’Orbassano, Alessandria, Trino et Chivasso.

Au Piémont on extrait aussi du pétrole et du gaz naturel;  remarquable également la présence de raffineries et d’usines pétrochimiques.
L’industrie de l’acier et la métallurgie l’emporte à Novi Ligure, Fossano et Turin,

la mécanique Villadossola, Omega, Gozzano, Biella, Ivrea, Novara, Verrone, Vercelli, Casale Monferrato, Chivasso, à Turin, Pinerolo, Asti, Savigliano, Fossano, Mondovi

Vous aurez compris que le Piémont est l’une des régions les plus riches de l’Italie, grâce à son développement industriel.

Tourisme

A voir absolument: Château de Venaria Reale et ses jardins (XVII° et XVIII° siècles), Château de Rivoli, Château de Stupinigi, Sacra di S. Michele (Ancien monastère sur un mont qui domine la basse vallée de Susa) (Tous les quatres sont prés de Turin); village et les deux lacs de Montaldo Dora (Prés de Ivrea); Eglise de S.Andrea (XIII° siècle à Vercelli); Ricetto di Candelo (Village fortifié du XIII° siècle prés de Biella); Abbazia (Abbaye) di Vezzolano (fresques du XVI° et XV° siècle) prés de Albugnano, entre Asti et Chivasso.

Le Piémont offre aux visiteurs une grande variété de divertissements, comme ses terres riches en ressources naturelles et en paysages. Une place importante est occupée  par le patrimoine artistique et culturel partagé entre les villes, qui  regorgent d’exemples de différentes périodes historiques:  gothique, romaine, baroque etnéo-classique à l’art contemporain.

Un paysage qui se caractérise par  de palais baroque et des résidences royales magnifiques, des églises, des châteaux, des villes thermales (Vinadio, Acqui Terme Agliano Terme  pour en nommer quelques unes)

Attractions touristiques :

La MOLE ANTONELLIANA

(Le môle d’Antonelli) à Turin :  c’est une structure du 19ème s. en maçonnerie en forme de dôme, haute 167,5 m., dont le début de la construction remonte à 1863.

Il s’agit de l’un des plus hauts édifices en maçonnerie d’Europe, et le monument qui symbolise la ville à l’instar de la Tour Eiffel pour Paris ou de la Statue de la liberté pour New York. Située via Montebello, au cœur de la ville, elle doit son nom à l’architecte qui l’a conçue, Alessandro Antonelli.

Destinée à l’origine à devenir le lieu culte de la communauté juive de Turin, elle est aujourd’hui le siège du Musée national du cinéma.


LE SAN CARLONE

(LE COLOSSE DE SAN CARLO) à ARONA (Lac Majeur)

Le Colosse de San Carlo à Arona, que les gens appellent affectueusement San Carlone, est une statue qui représente San Carlo et a été réalisé au 17è  siècle. Creuse, haute plus de 23 m, posée sur un piédestal en granit de 12 mètres, elle est visible depuis le lac.

Achevée en 1698 : la plus haute statue du monde après la Statue de la Liberté de NY.

Sa surface est de 500 m2, il est possible d’en visiter l’intérieur grâce à un escalier qui permet de monter jusqu’à 28m hauteur.

Il y a ensuite les destinations de tourisme religieux :

le tombeau d’Oropa

– le Saint Suaire, conservé à Turin qui, selon la tradition chrétienne, est le linceul qui enveloppait le Christ après sa mort sur la Croix

Il existe aujourd’hui des controverses et des doutes au sujet de l’authenticité du Linceul, mais, Malgré cela, des milliers de pèlerins et de fidèles du monde entier continuent d’affluer pour voir le visage du Christ.

Résidences royales – Province de Turin

Palazzo Madama

Le Palazzo Madama résume à lui seul toute l’histoire de la ville de Turin : la porte romaine s’est transformée en fortin au Moyen-âge avant de laisser place au XVe siècle, au château des Acaja flanqué de quatre tours angulaires. Devenu résidence des dames royales, Christine de France et Marie-Jeanne Baptiste de Savoie-Nemours, le château prend l’aspect d’un palais royal baroque. Au XIXe siècle, il prend le nom de Palazzo Madama en souvenir de la résidence des dames royales, et, à la demande de Charles-Albert, il accueille la galerie de tableaux de la maison de Savoie et le premier Sénat du royaume.
http://www.palazzomadamatorino.it

Palazzo Reale di Torino

La magnifique construction dix-septième fut la résidence des ducs de Savoie, des rois de Sardaigne et des rois d’Italie jusqu’en 1865 et subit de nombreux remaniements et agrandissements ; il garde encore la trace des interventions d’artistes majeurs qui travaillèrent à Turin.
Il est possible de visiter les appartements royaux richement décorés et meublés dans des styles allant du XVIIe au XXe siècle, qui témoignent de l’évolution du goût des souverains de la maison de Savoie. On y trouve non seulement des meubles, mais aussi des horloges, de la porcelaine et de l’argenterie.
http://www.ambienteto.arti.beniculturali.it

Palazzo Carignano

L’édifice, construit à partir de 1679, est l’une des résidences des Savoie les plus somptueuses et d’une très grande valeur architecturale, récemment inscrites au « patrimoine mondial de l’humanité » par l’Unesco. Bâti en brique apparente, il est composé d’un corps elliptique duquel partent deux ailes latérales qui referment la cour.
Sa façade est particulièrement intéressante sur le plan architectural et s’oppose à la linéarité des autres édifices turinois de l’époque. En 1848, l’édifice accueillit la Chambre des Députés du Parlement subalpin, et aujourd’hui il abrite le musée national de la Renaissance.
http://www.regione.piemonte.it

Villa de la reine

Jadis située au beau milieu des vignes, la Villa della Regina se trouve au-delà de l’église Gran Madre dans l’alignement de la Piazza Vittorio Veneto. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le visiteur se laissera séduire par le grand escalier situé dans l’entrée et richement décoré, le grand salon central, les cabinets chinois, les chambres vastes et somptueuses et les jardins magnifiques. Cette demeure tire son nom de l’amour que lui portait la reine Marie-Antoinette de Bourbon.
http://www.artito.arti.beniculturali.it

Château de Valentino

En 1620, Christine de France déclara que ce château deviendrait un jour sa résidence, et il en fut ainsi lorsqu’en 1630, elle devint Duchesse de Savoie. L’élément le plus remarquable est très certainement le monumental accès situé à l’ouest avec le grand escalier à double rampe qui mène à la galerie et conduit ensuite à la Salle d’honneur dont la décoration reflète l’exaltation de la maison de Savoie. Les appartements et les chambres de cette immense résidence présentent des ornements, des moulures et des fresques d’une grande valeur artistique et symbolique.
http://www.borgomedioevaletorino.it

Reggia di Venaria Reale (Domaine de chasse royal)

Cet ensemble de bâtisses, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, compte parmi les principaux d’Europe par son cadre et son architecture.

L’incroyable structure de ce domaine baroque en fait l’un des exemples les plus représentatifs de la magnificence artistique et architecturale des XVIIe et XVIIIe siècles. Une beauté telle que le roi Louis XVI ordonna aux architectes français d’en faire autant au Château de Versailles.
http://www.reggiavenariareale.it

Pavillon de chasse de Stupinigi

Le pavillon de chasse de Stupinigi, doté également d’un parc et de vastes terres alentours, fut construit d’après un projet de Juvarra. Il s’inscrit dans un ensemble d’une originalité et d’une finesse extraordinaires, auquel contribuèrent de nombreux architectes. Il abrite le musée de l’art et du mobilier qui présente des meubles, des peintures et des objets d’une très grande qualité provenant soit du pavillon lui-même, soit d’autres résidences de la maison de Savoie. Il accueille également des expositions temporaires.
http://www.mauriziano.it

Palais ducal d’Agliè

Il se dresse dans l’ancien bourg d’Agliè, et est le résultat de quatre grandes phases de construction dont la première remonte au XIIe siècle. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le château est entouré sur trois côtés par le parc, divisé en terrassements sur trois niveaux séparés par des compositions (à l’anglaise et à l’italienne) différentes selon les niveaux et des cultures de diverses origines.

Château de Rivoli

Stratégiquement placé sur la colline morainique qui se trouve à l’entrée de la Vallée de Susa, le Château de Rivoli domine la vaste perspective qu’offre aujourd’hui le corso Francia, l’ancienne Strada Reale de Turin, une allée rectiligne longue de 11 km tracée en 1711. D’origine médiévale et pendant de nombreux siècles avant-poste des Savoie au Piémont, c’était la résidence préférée d’Emmanuel-Philibert qui y apporta d’importants changements et où naquit son fils unique Charles-Emmanuel Ier. C’est Victor-Amédée II qui chargea Filippo Juvarra de sa reconstruction à partir d’un dessin à la fois original et grandiose qui ne fut cependant réalisé qu’en partie. Depuis 1984, ses salles anciennes accueillent le Musée d’art contemporain, ce qui crée un mariage insolite entre le passé et le présent, avec les structures et les matériaux d’avant-garde utilisés lors de la récente restructuration des lieux.
www.castellodirivoli.org

Appartements royaux de Borgo Castello

Le Borgo Castello se trouve dans le vaste Parc régional de La Mandria. La plus vaste forêt de la plaine du Pô se trouve dans ce domaine historique, naturel et riche d’un abondant gibier. Victor Emmanuel II y séjourna à partir du 17 août 1859 avec ses deux enfants et son épouse morganatique, la roturière Rosa Vercellana surnommée la « Bela Rosin ». La famille occupa les appartements du premier étage qui, plus intimes et plus simples que ceux des résidences officielles, étaient cependant richement meublés selon le goût bourgeois de l’époque. L’atmosphère qui domine est celle de la vie privée et, même si un long mur qui témoigne encore aujourd’hui de la présence du domaine fut construit pour maintenir à distance les curieux, la demeure royale reflétait bien le caractère à la fois pur, libre et désinvolte du souverain.
www.parcomandria.it

Château de Moncalieri

Les origines du Château de Moncalieri remontent au XIIIe siècle. Agrandi au cours de la seconde moitié du XVe siècle par Yolande de Valois puis, à la fin du XVIe siècle par Charles-Emmanuel Ier, on doit son organisation actuelle aux transformations réalisées au cours du XVIIe siècle par Padre Costaguta et Amedeo di Castellamonte suivant les volontés de Victor-Amédée Ier et de Christine de France. C’est aujourd’hui le siège du 1er Bataillon des carabiniers « Piemonte », exception faite des trois appartements royaux affectés à la Direction des Biens culturels et architecturaux du Piémont. Il est à l’heure actuelle fermé pour restauration.
www.ambienteto.arti.beniculturali.it

Eglises, Abbayes et Monts Sacrés

Situés face aux lacs, encaissés entre les montagnes ou regroupés en petits villages fortifiés dans la plaine, dans le Piémont, les innombrables édifices religieux représentent une mine d’art, d’histoire et d’architecture unique, symbole d’une forte spiritualité et d’une dévotion populaire aux origines lointaines. Des Sacri Monti, véritables trésors d’architecture et d’art sacré, situés dans des décors naturels fabuleux, aux abbayes perchées au sommet de pitons rocheux ou installées aux pieds de sentiers de montagne, en passant par les imposants sanctuaires des grandes villes, tous témoignent d’un travail remarquable.

Cathédrale St Jean-Baptiste

Dédiée au saint patron de Turin, la cathédrale San Giovanni Battista est l’unique exemple d’architecture renaissance de la ville. Elle fut érigée sur trois églises préexistantes entre 1491 et 1498 à la demande du cardinal Domenico della Rovere. Le dôme, avec un plan à trois nefs, est surmonté d’une coupole octogonale et flanqué de 13 chapelles, dont la deuxième en partant de la droite a été peinte par Defendente Ferrari. La façade de la cathédrale, en marbre blanc, avec un tympan et trois portails décorés de reliefs, aux formes renaissances élégantes, s’inspire peut-être de l’église contemporaine de Santa Maria del Popolo à Rome.

Basilique de Superga

Voulue par Victor-Amédée II après réalisation d’un vœu et dédiée à la naissance de Marie, la basilique fut érigée par Filippo Juvarra entre 1717 et 1731, à un endroit stratégique. La coupole est flanquée de deux clochers symétriques, qui se greffent sur les ailes du couvent annexe. L’intérieur en plan circulaire s’ouvre sur deux chapelles principales et quatre secondaires. Dans les sous-sols, se trouvent les tombes des rois, de Victor-Amédée II à Charles-Albert, et des princes, enterrés à partir de 1731. À l’extérieur, derrière l’église, une plaque marque l’endroit où en 1949 s’écrasa un avion, à bord duquel se trouvaient trente-et-une personnes, parmi lequel se trouvaient toute l’équipe de football de Turin.

Informazioni:
http://www.basilicadisuperga.com

Sacra di San Michele

Elle a été l’une des abbayes bénédictines les plus célèbres de l’Italie septentrionale et compte parmi les plus grands complexes architecturaux d’époque romane en Europe. Elle fut érigée entre 983 et 987 en réponse à une nécessité et à la culture du pèlerinage, et se situe à mi-chemin entre le Mont Saint-Michel et le Gargano. Symbole du Piémont, cette église domine la vallée de Suse depuis le pic rocheux du mont Pirchiriano.

On y accède par un escalier très raide creusé dans la roche (Scalone dei Morti, ou escalier des morts), avant de s’arrêter devant la fameuse porte du zodiaque (Portale dello Zodiaco) (XIIe siècle), œuvre du Maître Nicolò. Sur les terrasses, on peut admirer la vue qui s’étend des sommets les plus hauts à la ville de Turin au loin.
http://www.sacradisanmichele.com

Precettoria di Sant’Antonio di Ranverso

C’est l’un des très rares témoignages de construction gothique réalisée en brique. La Precettoria remonte au XIIe siècle, lorsqu’en 1188 fut confiée aux Hospitaliers de Saint-Antoine-de-Viennois, la charge des personnes atteintes de la lèpre et d’herpès zoster (zona). Au XVe, elle s’est enrichie de décorations en terre cuite qui ornent aujourd’hui encore les arcs d’entrée de l’église et la façade de l’hôpital. À l’intérieur, on peut admirer les superbes fresques du XVe, réalisées par Jaquerio et, sur l’autel, le grand polyptyque du Defendente Ferrari.
http://www.mauriziano.it
http://www.montagnedoc.it

Abbaye de Novalesa

Fondée en 726, l’abbaye Santi Pietro e Andrea a atteint à l’époque carolingienne (IXe siècle) le summum de sa splendeur, en accueillant plus de cinq cents moines. Charlemagne lui-même y séjourna un certain temps avant d’attaquer les Lombards du roi Didier aux cluses de San Michele, contribuant ainsi au développement de l’abbaye. C’est à cette période qu’est inaugurée la célèbre bibliothèque dans laquelle les moines copistes transcrivirent et ornèrent les manuscrits. Du parc sont visibles 4 chapelles médiévales, parmi lesquelles se trouve la remarquable chapelle Sant’Eldrado, ornée de fresques du XIe siècle.
http://www.abbazianovalesa.org
http://www.montagnedoc.it

Mont sacré de Crea

Il fut édifié à partir de 1589 par Costantino Massino, prieur de l’ancien sanctuaire de Marie qui se dresse sur les collines du Montferrat.


Les chapelles, dédiées initialement à la vie de Marie, sont disposées selon un parcours sur fond de dévotion plutôt raide, qui va de l’église à la chapelle du Paradis. À la suite de destructions survenues au début du XIXe, le complexe a été amplement remanié.
http://www.parcocrea.it

Abbaye de Santa Giustina

Les historiens attribuent la construction de l’église d’origine au roi lombard Liutprando en 722. Elle présente des formes romanes de la première moitié du XIe siècle avec des éléments datant des XIVe et XVe siècles. L’église a une imposante façade en brique subdivisée par des pilastres et est couronnée d’arcs suspendus. Les fresques des XIVe et XVe siècles de l’abside et de la voûte, ainsi que le dallage en mosaïque du XIe siècle de la crypte sont remarquables. Au cours des travaux de restaurations, des fresques datant des Xe et XIe siècles ont été découvertes, ainsi que les décorations de l’abside centrale qui remontent à la seconde moitié du XVe siècle.

Abbaye de Santa Maria di Vezzolano

Fondée en 1095, en 1159 Fedrico Barbarossa en devient le protecteur. La façade romano-lombarde, construite en brique et en grès, est rehaussée par trois rangs de colonnes aveugles. L’intérieur est dans un style début gothique d’influence française, et les cinq arcades reposant sur des colonnes présentent un intérêt tout particulier. L’autel est surmonté d’un triptyque du XVe réalisé en terre cuite polychrome, tandis que se détachent de très beaux chapiteaux sculptés, ornés de frises toutes différentes les unes des autres. Sur le portique du cloître, côté nord, se trouve l’une des peintures les plus célèbres du Piémont ancien, qui date du XIVe siècle.
http://www.comune.asti.it
http://www.ambienteto.arti.beniculturali.it

Sanctuaire de don Bosco

C’est ici que sont plantées les racines du grand arbre de la famille salésienne dans le monde entier. Le temple de Don Bosco, qui se dresse sur le col natal de San Giovanni Bosco, a été voulu par les Supérieurs salésiens au terme de la Seconde Guerre mondiale. Le projet comprend deux églises superposées. La première pierre fut posée en juin 1961 et, en quelques années, la structure complète fut achevée. Toutefois, au début, seule l’église inférieure était conforme aux normes de sécurité.
http://www.colledonbosco.it

Sanctuaire de la Madonna di Oropa

Le plus important de l’arc alpin, il est situé dans une charmante cuvette à 1 200 m d’altitude et est lié au culte de la Vierge noire. Cet ensemble monumental est le fruit des grands architectes de la maison de Savoie, Pietro Arduzzi et Filippo Juvarra, et est composé d’un cloître avec l’ancienne basilique, de la nouvelle basilique et des corps latéraux. Il est possible de visiter la collection d’ex-voto, située dans les galeries qui parcourent les bâtiments, les appartements royaux, l’observatoire météo-sismique, la bibliothèque et le musée du trésor du sanctuaire. Adjacent au complexe, se dresse le mont sacré, récemment inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.
http://www.santuariodioropa.it
http://www.atl.biella.it/on-line

Baptistère de San Giovanni Battista

Peu après le village de Campiglia, dans la vallée du Cervo, un sentier agréable à travers la nature mène à 1 020 m d’altitude, au sanctuaire de San Giovanni Battista d’Andorno. L’église d’origine fut érigée au XVIIe siècle, puis agrandie au cours du siècle suivant et complétée par un cloître magnifique, le rectorat, le portique et d’autres bâtiments destinés à l’hospitalité. À l’intérieur de l’église, outre la statue en bois du saint située dans une niche creusée dans la roche, on peut admirer les diverses œuvres des Galliari d’Andorno.
http://www.atl.biella.it

Sanctuaire de Graglia

Sanctuaire dédié à la Madone de Loreto, réalisé sur un projet de plusieurs architectes dont Pietro Arduzzi et Bernardo Vittone. Outre l’église à croix grecque avec une coupole octogonale décorée par Fabrizio Galliari, le sanctuaire comprend également une bibliothèque qui renferme de nombreux textes anciens et les quatre chapelles du mont sacré (1664-1684) dédiées à la Nativité, à l’Adoration des Mages, à la Présentation au Temple et à la Circoncision, ornées de statues en terre-cuite polychromes.
http://www.atl.biella.it

Abbaye de Santa Maria di Staffarda

Elle fut fondée dans la première moitié du XIIe siècle par des moines cisterciens. Le complexe comprend une église avec un superbe cloître à colonnes géminées (conservées uniquement sur les façades nord et ouest), des bâtiments monastiques (notamment l’hôtellerie, le réfectoire et la salle capitulaire) et neuf fermes.
Le polyptyque en bois peint et doré, œuvre de Pascale Oddone exécuté vers 1531-1533, accroché au-dessus du maître-autel, est admirable. L’hôtellerie où étaient accueillis les voyageurs et la galerie du marché, une immense construction gothique, viennent compléter l’ensemble.
http://www.mauriziano.it

Chartreuse de Santa Maria dans la vallée Pesio

C’est un magnifique complexe religieux de style fin renaissance, fondé en 1173. Centre de la vie culturelle et spirituelle pendant plus de six cents ans, sa présence conditionna économiquement et du point de vue naturaliste la vie de la vallée. À l’intérieur, le cloître est particulièrement intéressant, tout comme la stupéfiante galerie qui fait face à l’entrée principale de la chartreuse et qui révèle quelques peintures du XVe et une vue imprenable sur la haute vallée, ainsi que l’église Notre-Dame de l’Assomption (du XVIe siècle), dont l’entrée offre encore une vision des quelques structures liées au travail pratique de la subsistance alimentaire des moines.

Località Certosa di Pesio
12010 San Bartolomeo (Cn)
Tel. +39 0171 738123 – fax +39 0171 738284.
http://www.certosadipesio.org

Sanctuaire de Vicoforte

Ce monumental complexe architectural dévoile les diverses phases successives de construction de l’arc qui durèrent plus de deux siècles. La partie inférieure, démarrée en 1596 par l’architecte Ascanio Vitozzi, présente les caractéristiques de la fin renaissance. En haut, l’imposant tambour qui soutient la coupole de forme elliptique, œuvre de l’architecte Francesco Gallo fut construit vers 1710, tandis que l’énorme coupole ovale fut renforcée et construite en seulement 5 mois. À l’intérieur, le « poema pittorico » (poème pictural), une série de fresques qui couvre une superficie de plus de 6 000 m², fut achevé en 1752 par Mattia Bortoloni et Felice Biella.
http://www.santuariodivicoforte.com

Abbaye de San Nazzaro et San Celso

L’abbaye bénédictine est le plus grand complexe abbatial de toute la province de Novare et de Vercelli, voulue en 1040 par l’évêque de Novare Riprando, descendant de la famille des nobles de Biandrate, en ordonna la construction sur un ancien monastère bénédictin abandonné. Le complexe est entouré de hauts murs défensifs flanqués de tours rondes angulaires et d’une tour d’accès. L’église, construite au XV siècle, est un parfait exemple d’architecture gothique-lombarde. Sur les murs latéraux, figurent deux fresques quattrocento. Le cloître du XVe est de forme carrée et possède de grandes arcades avec des voûtes d’arêtes. De riches ornements en brique viennent embellir les murs qui entourent le cloître. La série de fresques de la fin du XVe siècle qui décorent les murs du portique et représentent les épisodes de la vie de Saint Benoît sont remarquables.
http://www.lamedelsesia.vc.it
http://www.provincia.novara.it

Coupole de San Gaudenzio

L’actuelle basilique, construite sur le point plus élevé de Novare, fut édifiée entre 1577 et 1690 après la destruction ordonnée par Charles Quint de la vieille basilique située à l’extérieur du mur d’enceinte. Un élément qui retient toute l’attention est la coupole-tour, dont l’architecture peut être décomposée en une série de cercles qui s’élèvent vers le ciel, œuvre avec laquelle Antonelli a atteint les limites du possible dans l’art de la construction en brique et a réalisé les structures de maçonnerie les plus osées de l’histoire de l’architecture mondiale.
http://www.fablap.it

Abbaye de Dulzago

Elle se dresse sur un bas promontoire morainique qui domine une plaine fertile, sillonnée par les eaux du torrent Terdoppio. L’ancienne abbaye de Dulzago, dédiée au prêtre San Giulio, a été bâtie par des chanoines réguliers au début du XIIe siècle pour assurer des fonctions spirituelles auprès des populations paysannes des villes environnantes au cours du Moyen-âge. En tant que centre de production agricole, la cénobie accueillit les familles des fermiers qui cultivaient les anciennes terres chanoines. Dans l’église de San Giulio, des fresques du XVe siècle, réalisées par des maîtres travaillant dans le nord de l’Italie, ont été récemment découvertes et restaurées.
http://www.badiadidulzago.it

Abbaye Isola di San Giulio

Le cadre est d’une beauté incroyable. Le touriste est vite accueilli sur l’île, au beau milieu du lac d’Orta,  par un petit escalier qui mène à la somptueuse basilique romane, sûrement le principal attrait du lieu.

L’église actuelle à trois nefs, de plan roman mais qui a subi de nombreux remaniements au cours des siècles suivants, fut construite au XIIe siècle, sur le modèle de l’ancienne cathédrale de Novare. À l’intérieur, est conservé un précieux ambon en marbre noir sculpté et soutenu par des colonnes, chef-d’œuvre de sculpture romano-lombarde du XIIe siècle.

Via Basilica n.5 – Isola San Giulio
Tel. 0322.905010
28016 ORTA SAN GIULIO (NO)
http://www.lagodorta.com
http://www.illagomaggiore.com

Mont sacré du Calvaire

L’histoire du col de Mattarella, sur lequel se dresse le complexe du mont sacré du Calvaire, remonte à loin. Ce fut lors du Carême de 1656 que deux frères capucins du couvent de Domodossola, proposèrent la réalisation du mont sacré du Calvaire, en mémoire de la passion du Christ. Deux ans plus tard, on commença la construction du sanctuaire du très saint crucifix (Santuario del SS. Crocifisso) ; l’année suivante s’éleva au début de la Via Crucis un grand arc d’entrée, qui fut démoli au XIXe siècle. Par la suite, on construisit les chapelles, l’Oratoire de la Madonne des Grâces (Madonna delle Grazie) et la Santa Casa de Loreto.
info@sacromontedomodossola.it

Mont sacré de la Sainte Trinité de Ghiffa

Le mont sacré se situe dans un lieu magnifique surplombant le lac Majeur à 360 m au-dessus du niveau de la mer.

Un complexe baroque inachevé qui renvoie au style borroméen et aux modèles architecturaux des monts sacrés d’Orta et de Varèse.
La partie la plus ancienne est composée du sanctuaire dédié à la Sainte Trinité, construit sur les vestiges d’un ancien oratoire remontant aux XIIe et XIIIe siècle
, et subit des remaniements successifs. L’église fut achevée en 1904, lorsque l’abside fut entourée d’un chœur polygonal qui en répète le résultat.
Sur les pentes du mont Cargiago, s’étendent environ 200 hectares de réserve naturelle, parcourues par de nombreux sentiers bordés de murets en pierre sèche et de chapelles votives typiques.
http://www.sacromonteghiffa.it

Abbaye de Sant’Andrea

L’église de Sant’Andrea à Verceil est certainement le monument le plus connu de la ville. La basilique, sûrement l’une des œuvres architecturales italiennes qui se rapproche le plus du style gothique français, fut édifiée entre 1219 et 1227 à la demande du Cardinal Guala Bicchieri. L’intérieur est en forme de croix latine, avec l’espace réservé au chœur selon un plan rectangulaire et conserve de splendides confessionnaux baroques et des fresques du XIVe. Les incrustations ciselées datant de 1511 et situées dans le chœur de la chapelle Sant’Andrea méritent le coup d’œil.
http://www.vercelli.net

Mont sacré de Varallo

C’est le plus ancien des monts sacrés. Sa construction date de 1491, avec la première chapelle, le sépulcre du Christ, parfaite imitation du Lieu Saint de Jérusalem.

En moins de 25 ans, plus de 21 chapelles représentant les lieux de la Palestine furent édifiées et enrichies de peintures et de sculptures. Architecture, statues et fresques furent réalisées avec des techniques et matériaux typiques de la tradition et de l’économie locale. Un mur d’enceinte, construit dans la seconde moitié du XVIe siècle, délimite le parc, modelé par l’homme et resté inchangé, du bosquet extérieur.
http://www.santuari.it

Église de Santa Maria delle Grazie

L’église est de style gothique, exprimé ici dans une version plutôt sobre. Nous trouvons à l’intérieur la répartition typique à savoir un espace réservé aux fidèles et un pour les religieux, séparés par un mur, avec trois arcs en ogive. À l’intérieur, le vaste cycle de fresques représentant 21 scènes de la vie de Jésus, chef-d’œuvre de Gaudenzio Ferrari et premier modèle du récit que l’artiste exécutera au mont sacré.
infovarallo@atlvalsesiavercelli.it

Abbaye de la principauté de Lucedio

Il serait plus juste de définir la principauté de Lucedio, et son abbaye Santa Maria, comme un monastère fortifié. L’abbaye fut fondée en 1123 sur des terres offertes par le Marquis Rainier de Montferrat à des moines cisterciens qui assainirent le territoire et introduisirent, aux alentours de l’an 1400, la culture du riz. Aujourd’hui, l’abbaye est une exploitation agricole moderne qui a su toutefois préserver son cadre moyenâgeux. Au-delà de l’enceinte fortifiée, on peut encore admirer l’église du peuple, l’église abbatiale, le singulier clocher octogonal dans la partie supérieure mais carré à la base et naturellement la salle capitulaire en forme de quadrilatère et partagée par quatre colonnes.

http://www.atlvalsesiavercelli.it

http://www.principatodilucedio.it

Itinéraires Culturels

Alessadria, Marengo et Valenza Po

La ville d’Alessandria, chef-lieu de la province éponyme, est située au centre du triangle Turin-Gênes-Milan.

A Marengo eut lieu l’un des évènements les plus marquants de l’histoire politique et institutionnelle d’Europe (la bataille de Marengo). Le tout relié à l’art de l’orfèvrerie qui a fait de la province d’Alessandria l’un des principaux acteurs du marché de l’orfèvrerie mondial.

Acqui, Val Bormida, Orba, Erro et Ovada

Un voyage où le temps s’arrête et où règne l’hospitalité de la tradition paysanne, la beauté des châteaux anciens où l’on se disputa les territoires du Montferrat, le passé des anciens tracés religieux du Moyen-âge et la modernité des célèbres cures thermales d’Acqui Terme. À Ovada, vous pourrez visiter la capitale historique de la vallée d’Orba, qui compte aujourd’hui 12 800 habitants et qui, à la confluence des torrents Orba et Stura, constitue l’un des plus importants passages des Apennins, entre la plaine du Pô et la mer Ligure.

Saluces, ville d’art
De petites vacances chargées de suggestions culturelles dans la petite ville piémontaise surnommée la petite “Sienne des Alpes” riche en atmosphères d’antan et en bâtisses du Moyen Age et de la Renaissance pour un séjour unique à l’enseigne de la culture.

SHOPPING ET REVOCATION MEDIEVALE A BIELLA

La localité de Biella est connue surtout pour sa production manufacturière et textile, mais elle possède aussi d’importantes richesses touristiques.
Elle permet au visiteur de s’adonner au shopping avec la présence des marques les plus prestigieuses de la mode italienne (Gucci, Sergio Rossi, La Perla, Ermenegildo Zegna, Agnona, Vogart Sunglasses en réduction à -40%) le long de la rue des Outlets, au sein d’immenses villages commerciaux tels le « The Palace Luxury Outlet » et « Biella Factory Outlet », centres de grande dimension  où on trouve les articles des cinq plus grandes griffes de la mode : Calvin Klein, Diesel, Guess, Levi’s Dockers, Miss Sixty , avec des réductions de 40% à 50%.

Il y a également « Outlet Beta » où est présente la marque Fred Perry

Et après les shopping on peut se détendre en découvrant Candelo, l’un des plus magnifiques bourgs historiques d’Italie.

Ricetto di Candelo est un vrai village du moyen âge, avec ses maisons en pierres, se cantines et ses beautés artisanales. On peut le visiter au cours d’une promenade guidée interactive avec des personnages déguisés en costumes médiévaux.

À la découverte du paysage de la plaine de Novare

Sur le territoire des communes de Vespolate, Tornaco, Terdobbiate, Nibbiola, Garbagna et Borgolavezzaro, à travers le parc de la bataille, à la découverte des paysages du bas Novarese, entre collines, rizières, canaux et fermes historiques.
http://www.turismonovara.it

Verceil et Vercellese, terres d’eau et d’art

De Verceil, au cœur des vastes rizières de la plaine, avec l’abbaye de Sant’Andrea, le centre historique et les musées, jusqu’à l’exploitation Cascina Veneria et à l’abbaye de Lucedio.

La route de la laine

Ce parcours connu depuis des siècles sous le nom de « Route de la laine » relie sur 50 km Biella à Borgosesia à travers la vallée Strona et la Valsessera, où est née l’industrie textile de la région de Biella. L’itinéraire vous entraîne à la découverte d’anciennes filatures, dont beaucoup sont toujours en activité, de monuments d’archéologie industrielle, de villages ouvriers. La route conduit à l’usine de la roue à Pray, symbole du patrimoine industriel du Biellese.
http://www.atl.biella.it

Les collines du Biellese oriental

Un itinéraire de 50 km entre les collines où sont produits les meilleurs vins AOC du Biellese oriental, entre forêts et réserves naturelles, bourgs médiévaux (Ricetto di Candelo, ex-principauté de Masserano) et art contemporain (Cittadellarte Fondation Pistoletto à Biella ; Bondarte, charmant bourg peint près de Mezzana Mortigliengo).
http://www.atl.biella.it

L’Oasis de Zegna et les sanctuaires du Biellese

Avancez-vous jusqu’au nord du Biellese pour admirer les vues impressionnantes de l’Oasis de Zegna et visiter les sanctuaires de San Giovanni d’Andorno, Graglia et Oropa, trésors d’art et de spiritualité et point de départ de splendides excursions en pleine nature.
http://www.atl.biella.it

Musées

Au Piémont, les musées se comptent par centaines : historiques, scientifiques, ethnographiques, artistiques ou renfermant des curiosités et des bizarreries. De l’excellence du musée égyptien et des collections d’art contemporain très raffinées aux charmes du costume traditionnel des vallées montagnardes ; de la préciosité des trésors royaux, aux raretés de l’histoire de l’automobile ou du cyclisme, sans oublier les collections minutieuses et originales comme celles dédiées aux parapluies, aux fruits ou au dur métier de ramoneur.

Un patrimoine qui rend hommage à ses propres racines.

A voir absolument: Musée du cinéma, musée égyptien (Le deuxième au monde après celui du Caire), et le musée de l’automobile ;

Musée égyptien

Le musée égyptien de Turin, le deuxième seulement après celui du Caire, est dédié exclusivement à l’art et à la culture de l’Égypte ancienne. Aujourd’hui, près de 6 500 pièces, sur les 26 mille conservées dans les réserves du palais, sont exposées dans les salles du musée d’antiquités égyptiennes. Le visiteur pourra admirer de véritables chefs-d’œuvre comme le Livre des morts de Djedkhonsouiouefankh, la Mensa Isiaca (table isiaque) ou encore le temple rupestre d’Ellesiya.

http://www.museoegizio.it

Palais Madame et Musée municipal d’art ancien

Le Palazzo Madama, cœur antique et enchanteur de la ville, résume toute l’histoire de Turin : la porte romane initiale est devenue fortin au Moyen-âge, puis château au XVe siècle, avant de se transformer en palais baroque des « Madame » royales. L’intérieur, récemment restauré, accueille le musée municipal d’art ancien avec ses superbes chefs-d’œuvre (peintures, céramiques, pièces d’orfèvrerie, sculptures) exposés dans la tour des trésors.
http://www.palazzomadamatorino.it

Musée national de la Renaissance italienne

En 1848, le roi Charles-Albert réunit, dans l’un des palais baroques les plus célèbres de Turin, la Chambre des députés du royaume de Sardaigne (Parlement subalpin), qui depuis y siège encore.
Entre 1864 et 1872, le palais fut agrandi pour accueillir le premier parlement de l’Italie réunifiée
. En 1927, on y exposa uniquement des documents, des reliques, des armes, des uniformes, des drapeaux et des œuvres d’art qui racontaient l’histoire de l’Italie depuis la fin du XVIIIe siècle jusqu’à la Première Guerre mondiale.

Palazzo Carignano
http://www.regione.piemonte.it/cultura/risorgimento

Musée national du cinéma

Installé dans le monument qui symbolise la ville de Turin, la Mole Antonelliana, le musée national du cinéma s’étend sur 3 200 m², répartis sur cinq niveaux : les débuts du cinéma, la machine cinématographique, la collection d’affiches, les vidéoprojecteurs et la grande Salle du temple. Une scénographie spectaculaire contribue à mettre en valeur les pièces de la riche collection de la fondation Maria Adriana Prolo : lanternes magiques, boîtes optiques, photographies, dessins, maquettes et bien d’autres objets insolites.
http://www.museonazionaledelcinema.org

Musée national de l’automobile

Le musée, l’un des plus importants d’Europe, présente l’évolution de l’automobile des balbutiements jusqu’aux années quatre-vingt, à travers plus de 150 modèles originaux, maquettes, gravures, affiches et illustrations d’époque.

Il possède de nombreuses pièces uniques ou rares et consacre une section aux voitures de course. Le musée inclut une librairie très bien achalandée, proposant de nombreux livres sur l’automobile et une salle qui retrace l’histoire du pneumatique, et accueille des expositions temporaires.
www.museoauto.it

Musée national de la montagne

Fondé en 1874 par le Club alpin italien, le musée présente une large documentation sur les aspects naturels et environnementaux de la montagne, ses traditions, la pratique de l’alpinisme sous toutes ses formes et accueille également des expositions. L’institution possède une activité riche et variée à l’échelle nationale et internationale et gère sur place deux centres de documentation et une cinémathèque historique.
http://www.museomontagna.org

Art contemporain

Berceau dans les années 60 de l’art pauvre, Turin est la capitale italienne et l’une des capitales européennes de l’art contemporain grâce à ses superbes musées et collections. La ville compte quatre grandes institutions : le Castello di Rivoli, la Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea, la Fondazione Sandretto Re Rebaudengo per l’Arte et plus récemment la Fondazione Merz. L’art est aussi un marché, c’est donc naturellement à Turin que se déroule Artissima, le premier salon d’art contemporain en termes d’importance ; tous les 3 ans, cette manifestation connaît son apogée lors de la triennale T-Torino Triennale Musei qui mène au cœur de la ville les meilleurs jeunes créateurs du monde entier.

Castello di Rivoli: www.castellodirivoli.it
Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea: www.gamtorino.it
Fondazione Sandretto Re Rebaudengo: www.fondsrr.org
Fondazione Merz: http://fondazionemerz.org

Avec ses collines verdoyantes, ses montagnes et ses plaines, le Piémont est considéré comme l’excellence dans la région située au pied des Alpes, où l’ont peut admirer de belles cimes et massifs éternellement enneigés parmi les plus élevés en Europe, comme le Monte Rosa, mentionné par Leonardo, et le Monviso, d’où jaillissent les eaux de la rivière Po.

Curiosité : Piémont signifie « pied de la montagne »  : c’est l’une des régions les plus riches d’Italie en termes de variété gastronomique et œnologique

Le tourisme gastronomique est très développé dans cette région, où les vacances se font souvent à la ferme et les hôtels offrent une véritable cuisine traditionnelle du Piémont et de vins de haute qualité garantie par les dénominations DOC (Denominazione di origine controllata) et DOCG (Denominazione di origine controllata garantita): Asti Spumante, Barbera , Grignolino, le Dolcetto, Nebbiolo et Barolo ou Barbaresco, qu’on trouve également dans des ventes aux enchères d’envergure internationales, au pair avec les vins français les plus réputés de Champagne, de Bourgogne et Bordeaux ; les vins piémontais peuvent être dégustés directement auprès des producteurs ou dans les nombreux établissements vinicoles, les cavistes, dans bars à vins et les caves.

L’offre touristique comprend également les produits typiques de la campagne, des légumes, de fruits en passant par quelques-unes des viandes les plus recherchées et prisées dans le monde, le bovin de  « race piémontaise ». Non moins importants sont le fromage (Robiola), la charcuterie et les saucisses. Partout dans le menu touristique, la fameuse truffe d’Alba.
En outre, la région compte deux des établissements les plus renommés de la cuisine italienne, l’école de cuisine ICIF – Institut culinaire italien pour les étrangers, qui a ouvert en 1997 et est situé dans le prestigieux château médiéval Costigliole d’Asti, ainsi que L ‘Université des Sciences Gastronomiques, connue sous le nom d’ »Université du Goût» à Pollenzo, fondée par Slow Food, dont la philosophie est basée sur la protection et la diffusion des produits de haute qualité. Leurs programmes sont suivi par des étudiants de différents pays qui deviendront des chefs de succès et ces établissements attirent des touristes du  monde entier, curieux de découvrir le « plaisir de manger sainement» par excellence.

Le Piémont a une tradition importante pour le folklore populaire: festivals, foires, Palios, des démonstrations culinaires et des reconstitutions historiques.

Exemples : le carnaval d’Ivrea, celui de Vercelli, le Palio d’Asti, l’Asti Festival, le Festival du raisin, la fête du monastère de Polentonissimo Bormida et beaucoup d’autres réputés aussi bien au niveau national qu’International.

Du point de vue du tourisme dans les Alpes, la région Piémont a, ces dernières années, également été distinguée pour ses stations de ski de renommée internationale, où vous pourrez pratiquer le ski alpin, le ski, le snowboard et la luge.  Sestrière est l’un des sites les plus connus, avec Bardonecchia et Limone Piemonte. D’utres stations de ski renommées sont Alagna Valsesia, Macugnaga ; à l’est du Monte Rosa, Mottarone, avec ses pistes panoramiques avec vue splendide sur les grands lacs pré-alpins (Lago Maggiore, Lago d’Orta), la zone Mondolè Ski (Artesina, Prato Nevoso, Frabosa Soprana) et l’Alpe di Mera.

Les passionnés d’escalade seront ravis de grimper sur le relief piémontais.

Récemment créés, en général à proximité des stations de ski, des centres de bien-être qui, étant placé dans les régions alpines ou à haute valeur naturelle et paysagère, attirent des touristes de l’étranger et d’autres régions tout au cours de l’année.


Et en dernier mais pas moins important, le tourisme axé sur l’amélioration des lacs dans le Piémont, à partir du lac Majeur, fréquenté par les amants de la riche végétation, des trésors artistiques et naturels, des montagnes environnantes et du véritable joyau naturel composé par les îles Borromées, qui accueille chaque année des milliers de touristes.

Manger, boire

Au  Piémont tout a une saveur et un parfum. Champignons et truffes, qui dégagent un arôme boisé et automnal. Fromages des alpages, tommes et fromages de chèvre, plantes de haute montagne transformées en liqueurs aromatisées, saucisses et saucissons au goût relevé, vins très réputés (Barolo, Barbera, Moscato et autres).
Ingrédients d’une cuisine qui sait être sobre et savoureuse, mais aussi raffinée et délicate, le terroir offre de véritables régals pour les papilles.

La nature différente du Piémont, entre les collines de Langa, du Monferrato et du Canavese, la plaine autour de Novara et Vercelli, les fleuves, les montagnes, se réfléchit dans la variété de sa cuisine, qui utilise des viandes bovines, gibier, légumes poisson d’eau douce, champignons et truffes. Les deux éléments fondamentaux de la gastronomie piémontaise sont le beurre et les produits apparentés quel le lait, la crème, le fromage et le vin qui ne se contente pas de paraitre  sur la table, mais il s’invite souvent dans la marmite pour donner sa saveur aux viandes,  risotti, sauces.

Quelques plats typiques du Piémont

En novarese, zone des rizières, vous pourrez déguster la Paniscia, un risotto avec des haricots, du lard, de la couenne de porc, des saucisses et du chou, dans le mostaccioli Cuneo, des biscuits, du vin et d’épices.
Une recette du célèbre Lac d’Orta située entre les provinces de Novara et le Verbano-Cusio-Ossola, est le tapulon, la viande d’âne.

À Turin : la tanche d’or , un poisson traditionnellement frit puis mariné dans une émulsion de vinaigre, de vin blanc et aromates.

A Cherasco les escargots
A Mombaruzzo les macarons

A Vercelli les Bicciolani : biscuits épicés

Pain et pâtes alimentaires:

  • Grissini, l’invention du Piémont, l’exportation de produits à succès international (les petits bâtons de Turin dont Napoléon était friand)
  • Plain – Rabaton – (Sorte de gnocchis aux épinards);
  • Miacce, gaufres salés et croustillantes, typiques de la province de Vercelli.

*Agnulot, Agnolotti

Les agnolotti-maison sont une sorte de raviolis préparés avec une farce de viande de veau et de porc, jambon, œufs, gressins émiettés, plusieurs autres ingrédients dont la noix muscade. Ils peuvent être assaisonnés aux lamelles de truffe ou au beurre et sauge, au jus de rôti, à la viande hachée et tomates, au ragoût, avec beaucoup de parmesan râpé.

*Tajarin

Un autre plat typique: appelées également tagliatelle ou tagliolini (tajarin), ce sont des pâtes fraîches aux oeufs assaisonnées au beurre rissolé et aux truffes.

Un plat habituel de la cuisine piémontaise est

*le risotto, préparé selon différentes recettes

  • au Barolo
  • aux Asperges
  • aux grenouilles
  • aux truffes
  • et au CHAMPAGNE : exceptionnel
  • Ris e coj (riz avec choux)

et puis, les gnocchi de pommes de terre alla bava et les lasagne all’albese.

Quelques autres spécialités portant le label Turin ou Piémont :

  • Poivrons farcis de riz à la turinoise ;
  • Escargots et saucisse, escargots en sauce de tomate,
  • Veau farci au vin Barolo,
  • Polenta et fonduta, polenta consa (avec fonduta et truffes), polenta carbonade avec fonduta et ragoût.
  • Truites des nombreux élevages et torrents, à la saveur délicate, préparées en manière excellente, au beurre et à l’huile.
  • Poulet sauté chasseur,
  • grenouilles frites et à la vercellese
  • Artichauts farcis à la Turinoise, avec viande de veau, poulet, truffes, jambon cuit.
  • Steak à la Grissinopoli ou à la turinoise, pané avec des graissin émiettés grossièrement (au lieu de la chapelure), de sorte à en conserver la saveur caractéristique et l’effet croquant
  • et pizza à la piémontaise, aux poivrons jaunes, rouges et verts émincés.
  • La truffe blanche ou trifola (tuber magnatum Pico)

est la saveur par excellence de la gastronomie piémontaise. Ce précieux tubercule que l’on trouve, en particulier, dans la région de Alba, Asti et dans le Monferrato est un mystère poétique du monde gastronomique.

Il est très difficile de décrire son goût, très agréable et unique, et son parfum pénétrant, aïgu et subtil. Le bouquet évoque l’arome de l’ail, du foin, de la terre mouillée, du miel, du champignon et des épices; on dit qu’elle posséderait des pouvoirs aphrodisiaques.

En Octobre et en Novembre au Piémont la « Fiera del tartufo » accueille des amateurs du monde entier malgré son prix élévé : compter entre 400 et 600 € pour 100 grammes; les meilleures pièces se vendent aux enchères et finissent sur les tables des puissants du monde.

Contrairement aux idées reçues, la « chasse aux truffes » est très réglementée et nécessite un permis, comme pour la chasse au gibier. La truffe ne se cherche pas par le biais du flair d’un cochon mais d’un chien (en effet avez-vous déjà essayé de dresser un cochon?); et encore, pour en préserver le parfum et la saveur la truffe ne se lave pas mais s’essuie, ne se râpe pas mais se sert crue, en copeaux directement sur les plats, elle ne se congèle pas et ne se conserve pas à l’huile.

En Piémont, les truffes blanches valorisent et ennoblissent de nombreux plats typiques. On les mange crues, émincées en lamelles sur les mets les plus divers: sur le risotto, sur la fondue, sur les agnolotti, sur les tagliolini, sur le gibier, avec la salade (le plat préféré du roi Umberto primo) et avec la bagna caoda.

Bagna cauda

Un plat typique : une sauce à base d’ail, d’huile d’olive, de beurre, d’anchois et de plusieurs autres ingrédients, qui est une sorte de rite: les convives trempent dans la bagna cauda (maintenue chaude dans de petits récipients en terre cuite, placés sur des réchauds), les légumes régionaux frais et crus coupés en morceaux. (poivrons carrés et jaunes d’Asti, carottes, courgettes, céleris, chardons).

La meilleure : dans le sud du Pièmont,  zones autour d’Alessandria, Asti et Cuneo; vous pouvez choisir n’importe quelle Osteria qui la propose  ou tester nos bonnes adresses :

–  « A casa di Josephine » (AL),

–  « La vecchia posta » (Avolasca, AL),

–  « Osteria dell’Arco » (Alba)

– « La madernassa » (Guarene, CN),
Appeler avant pour réserver !!

Typique encore est la

salade de viande crue à l’albese

(filet de veau du Piémont assaisonné et mariné à l’huile et au citron).

Et encore le

Fritto MISTO ou Frit a la piemunteisa :

Comme son nom l’indique, c’ est une friture composée de diverses viandes et abats, légumes, semoule, fruits et pâtisseries panés dans l’œuf et dans la chapelure, ou plongés dans une pâte à frire.

Où le manger :

– Da Esterina a Baldissero Torinese

– Taverna di Frà Fiusch  : on mange bien mais c’est un peu cher : conseillé par Slow Food :

– Via Beria, 32 – Revigliasco, petit bourg historique, le restaurant se trouve dans une ferme de fin ‘800. frazione di Moncalieri (TO).

– la Bossola uniquement samedi et dimanche en zone de Biella

– a Netro au-dessus du sanctuaire de Graglia : excellents antipasti e fritto misto.

La charcuterie :

la plus typique : le salam ‘dla Duja, saucisse à base de viande de porc, conservée recouverte de saindoux,  dans des récipients en terre-cuite ou en verre,

le saucisson d’oie de Novara (avec lard de porc)

et le spalot (jambon de devant) de la région de Biella.

  • Salame di Cuneo.
  • Mortadelle de foie, appelé fidighin, accompagné de  purée et de vin Barbera.
  • Le Meiron’d Crave, chèvre mariné fumé.
  • La poule blanche du Piémont.
  • La tête dans la boîte, saucisse d’abats (tête, gorge, langue, graisse de porc).
  • Bresaola Ossola, fines tranches de viande de veau séchée et aromatisée avec des épices (poivre, cannelle, clous de girofle, le thym et le vin blanc), parfois faite avec de la viande de cheval.

Les viandes sont en général cuite en pot-au-feu ou en sauce (le bœuf Braisé au Barolo et le civet de lièvre, tous deux marinés au vin rouge, sont les recettes le plus répandues).

  • Bollito misto con bagnetto (Bujì cu bagnet: Sorte de pot au feux avec sauce rouge à la tomate et verte au persil);
  • Vitello Tonnato (délicieux veau froid recouvert d’une crème au thon)
  • La financière est un plat à base de viandes, champignons, petits pois, auxquels on ajoute du vin Barbaresco et de la cannelle

Curiosité : le nom « financière » dériverait du fait qu’il s’agissait du plat préféré des opérateurs de la Bourse et de la haute finance de Turin.

Gâteaux :

  • Tarte aux noisettes ;
  • Amaretti (Petits gâteaux doux-amers, souples, aux amandes) ;
  • Sambajon (Zabaglione: une crème faite de jaunes d’oeuf, de marsala ou autre liqueur, de sucre et cannelle, cuite au bain-marie, sans jamais toucher le point d’ébullition).
  • Les pralines, : cacao, sucre, beurre de cacao et noisettes du Piémont.
  • Les baci di dama (par exemple celles de Tortona).
  • Les gianduiotti à base de chocolat Gianduia
  • Le Nougat aux noisettes : Le torrone (touron) du Piémont
  • Fricieuj ëd pom (beignets aux pommes)
  • Le miel, produit dans toute la région.

Les desserts piémontais sont souvent à base de chocolat (c’est à Turin que fut inventé le beurre de cacao) comme le Bonet(« Bonnet »: sorte de crème / pudding au chocolat  et aux Amaretti ou le fameux chocolat Gianduia de Turin (noisettes et cacao).

Les biscuits sont également une tradition, comme

  • les biscuits de Savoie (Savoyardi)
  • les Krumiri, biscuits en forme de « V » à base de farines blanche et jaune, produits dans la zone de Casale Monferrato

Turin, la patrie…. De l’Esquimau

  • Saviez-vous que l’esquimau “enrobé” a été inventé à Turin en 1935 ?
    A’ l’époque il s’appelait Pinguino (Pingouin) parce qu’il n’était produit que dans le parfum crème-vanille enrobé de chocolat amer, il ressemblait donc à un pinguin.

Côté vins:

la région est surtout renommée pour ses rouges (2/3 de la production de vin du Piémont) : des cépages locaux fameux comme les :

  • Barolo (le Roi des Vins),
  • Barbaresco,
  • Barbera,
  • Nebbiolo,
  • Grignolino,
  • Dolcetto,
  • Carema
  • Freisa

Pour les blancs pétillants doux :

l’Asti Spumante (blanc, doux et mousseux) ou le Moscato d’Asti.

Les blancs secs : Roero d’Arneis, Erbaluce et Gavi.

Le Asti est  le plus  typique parmi les spumanti doux, et est considéré le Roi italien des toasts. Contrairement au Champagne, obtenu avec des raisins noirs, le Asti est produit avec des Muscats blanc ambrés.

L’histoire de ce vin blanc champagnisé remonte au 16ème siècle. 1ère expérience faite par Carlo Gancia à Canelli. Aujourd’hui il a mérité la reconnaissance A.O.C; les collines de Canelli ( zone de Asti) sont encore aujourd’hui le coeur de la production du raisin muscat de Asti.

Le secret du Asti Spumante réside dans le fait que ce vin conserve l’arôme du raisin, dont l’intensité est savamment équilibrée et la sensation de douceur est atténuée par une juste fraîcheur. L’un et l’autre sont soulignés par le faible degré d’alcool et par l’effet pétillant du vin.

Plus de la moitié de la production locale de spumante italien provient du Piemont et 80% est exportée dans le monde entier.

La région est fière de posséder les industries vinicoles les plus grandes d’Italie :

Martini & Rossi, Cinzano, Gancia, Barbero, Riccadonna, Bosca et biens d’autres.

Curiosité : Le célèbre vin de Monferrato a déposé sa demande d’inscription sur la Liste du patrimoine Mondial de l’Unesco.

Citons également les vins Bonarda et Brachetto D’Acqui (rouges et mousseux).

Et les Bières:

  • Menabrea : une des nombreuses bières artisanales
  • et « La farinèla », faite avec du riz

liqueurs & digestifs

Le Vermouth (Vin Aromatisé) est un apéritif  inventé à Turin en 1786 et connu dans le monde entier (le premier : produit par la société Carpano).

Composé de vin blanc (à l’origine, un vin de la colline turinoise) et d’extraits et d’infusions de près de 30 herbes aromatiques et d’épices, de racines (armoire, achillée, gentiane des Alpes, cannelle, quinquina calissaja, rhubarbre …).

A Turin essayez le

« Bicerin« 

(petit verre) : préparation secrète à base de café expresso et chocolat chaud, avec une goutte de lait, de la crème fouettée et du cacao (enrichi ou pas à l’eau de vie).

Elu boisson officielle du Piémont en 2001, cette délicieuse boisson être dégustée dans les cafés typiques de la vieille ville de Turin, dont le plus ancien est appelé justement Bicerin et remonte à 1763 ; vous le trouverez sur la Via della Consolata (où il y a également également l’une des plus belles églises de Turin qui s’appelle « la Consolata »)  et  à proximité du célèbre marché aux puces du balloon.


La cafétéria BICERIN est très typique et très petite (elle ne contient que 8 tables) et propose, en plus du Bicerin, des excellents chocolats chauds et du sabayon
(lait de poule).

ACHETER :

  • Produits de la gastronomie locale
  • Vins, truffes, saucisses sèches,
  • Grissini pour les snacks apéritifs,
  • Amaretti, Gianduiotti, Nougat aux noisettes, gâteaux, chocolat,
  • Bicérin (qu’on trouve en bouteille)
  • Quelques PRODUITS AOP  typiques :

Fromages:

  • Gorgonzola.
  • Grana Padano.
  • Taleggio.
  • Toma Piemontese.
  • Robiola.

puis

  • Fraise et pomme rouge de Cuneo.
  • Mortadelle de Bologne.
  • Salame Cremona.

D’autres produits agroalimentaires Piémontais reconnus par le Ministère des Politiques Agricoles, Alimentaires et Forestiers :

(liste de 2008)

N. Definizione
(dati ufficiali del Ministero delle Politiche Agricole, Alimentari e Forestali)
Cat. Settore Regione
1 Amaro alle erbe alpine delle montagne di Cesana P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
2 Arquebuse P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
3 Bicerin P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
4 Elisir del prete P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
5 Elisir d’erbe Barathier P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
6 Garus susino P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
7 Genepy P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
8 Genepy del Moncenisio o genepy des Alpes P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
9 Grappa con alambicco a bagnomaria piemontese P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
10 Liquore d’erba bianca P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
11 Liquore di genziana P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
12 Liquori di erbe alpine P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
13 Nocciolino di Chivasso P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
14 Olio essenziale di menta piperita Piemonte o pancalieri Piemonte P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
15 Ratafià P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
16 Rosolio P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
17 Vermut P.A.T. Bevande analcoliche, distillati e liquori Piemonte
18 Agnello biellese P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
19 Agnello sambucano P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
20 Bale d’aso P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
21 Batsuà P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
22 Bergna P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
23 Bisecon (bisecun) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
24 Bovino piemontese P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
25 Bresaola della Val d’Ossola P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
26 Bue di Carrù P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
27 Bundiola (bondiola) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
28 Cappone di monasterolo di Savigliano P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
29 Cappone di morozzo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
30 Cappone di San Damiano d’Asti P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
31 Cappone di Vesime P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
32 Capretto della Val Vigezzo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
33 Carn seca P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
34 Castrato biellese P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
35 Coniglio grigio di Carmagnola P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
36 Coppa cotta bieleisa P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
37 Filetto baciato di Ponzone o salame filetto baciato P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
38 Frisse (fresse) o grive P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
39 Gallina bianca di Saluzzo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
40 Gallina bionda piemontese P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
41 Lardo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
42 Lingua di bovino cotta P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
43 L’mlon P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
44 Lumache di Cherasco (lumache di pianura) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
45 Lumache di montagna (chiocciole di Borgo San Dalmazzo) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
46 Mica P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
47 Mocetta (del Canavese, valsesiana, ossolana) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
48 Mortadella di fegato cotta (mortadella d’Orta) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
49 Mortadella di fegato cruda (fidighin o fideghina) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
50 Mortadella ossolana P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
51 Mustardela o mustardera P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
52 Paletta P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
53 Pancetta con cotenna P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
54 Preti (previ, quaiette) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
55 Prosciutto cotto P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
56 Prosciutto crudo della Valle Gesso P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
57 Prosciutto crudo dell’alta Val Susa P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
58 Prosciutto crudo di Cuneo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
59 Prosciutto montano della Val Vigezzo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
60 Rane delle risaie piemontesi P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
61 Salame cotto P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
62 Salame Cuneo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
63 Salame d’asino P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
64 Salame del cios P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
65 Salame di cavallo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
66 Salame di cinghiale P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
67 Salame di giora P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
68 Salame di patate P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
69 Salame di testa o cupa P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
70 Salame di turgia P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
71 Salame d’la doja P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
72 Salame d’oca o con oca (graton d’oca) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
73 Salame o salamino di capra o susiccia d’crava P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
74 Salamet o salametto casalingo P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
75 Salami aromatizzati del Piemonte P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
76 Salamino di vacca ò susiccia d’vacca P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
77 Salsiccia al formentino P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
78 Salsiccia di Bra P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
79 Salsiccia di cavolo o sautissa ‘d coi P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
80 Salsiccia di riso P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
81 Sanguinaccio con pane P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
82 Sanguinaccio con patate P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
83 Sanguinaccio con riso P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
84 Testa in cassetta P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
85 Trippa di Moncalieri (tripa d’Muncalè) P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
86 Violino di agnello P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
87 Violino di camoscio P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
88 Violino di capra P.A.T. Carni (e frattaglie) fresche e loro preparazione Piemonte
89 Bagna càuda P.A.T. Condimenti Piemonte
90 Bagnet ros (bagnet ‘d tomatiche) P.A.T. Condimenti Piemonte
91 Bagnet verd P.A.T. Condimenti Piemonte
92 Mostarda di mele P.A.T. Condimenti Piemonte
93 Mostarda d’uva o cognà P.A.T. Condimenti Piemonte
94 Beddo P.A.T. Formaggi Piemonte
95 Boves P.A.T. Formaggi Piemonte
96 Brus P.A.T. Formaggi Piemonte
97 Brus da latte P.A.T. Formaggi Piemonte
98 Caprino della Val Vigezzo P.A.T. Formaggi Piemonte
99 Caprino lattico piemontese P.A.T. Formaggi Piemonte
100 Caprino presamico piemontese P.A.T. Formaggi Piemonte
101 Caprino valsesiano P.A.T. Formaggi Piemonte
102 Cevrin di coazze P.A.T. Formaggi Piemonte
103 Formaggio a crosta rossa P.A.T. Formaggi Piemonte
104 Formaggio del fieno P.A.T. Formaggi Piemonte
105 Frachet P.A.T. Formaggi Piemonte
106 Gioda P.A.T. Formaggi Piemonte
107 Maccagno (macagn) P.A.T. Formaggi Piemonte
108 Mollana della Val Borbera P.A.T. Formaggi Piemonte
109 Montebore P.A.T. Formaggi Piemonte
110 Montegranero P.A.T. Formaggi Piemonte
111 Mortrett o murtret P.A.T. Formaggi Piemonte
112 Motta P.A.T. Formaggi Piemonte
113 Murianengo o Moncenisio P.A.T. Formaggi Piemonte
114 Murtarat P.A.T. Formaggi Piemonte
115 Nostrale d’alpe P.A.T. Formaggi Piemonte
116 ossolano P.A.T. Formaggi Piemonte
117 Ossolano d’alpe o Bettelmatt o grasso d’alpe P.A.T. Formaggi Piemonte
118 Paglierina P.A.T. Formaggi Piemonte
119 Robiola d’alba P.A.T. Formaggi Piemonte
120 Robiola di Bossolasco (tuma di Bossolasco) P.A.T. Formaggi Piemonte
121 Robiola di Cocconato P.A.T. Formaggi Piemonte
122 Salagnun P.A.T. Formaggi Piemonte
123 Salgnun o salignun P.A.T. Formaggi Piemonte
124 Sola (sora, soera) P.A.T. Formaggi Piemonte
125 Spress o spresitt P.A.T. Formaggi Piemonte
126 Testun P.A.T. Formaggi Piemonte
127 Toma ajgra P.A.T. Formaggi Piemonte
128 Toma biellese P.A.T. Formaggi Piemonte
129 Toma del lait brusc o formag lait brusc P.A.T. Formaggi Piemonte
130 Toma della Valsesia P.A.T. Formaggi Piemonte
131 Toma di capra (crava) P.A.T. Formaggi Piemonte
132 Toma di Celle P.A.T. Formaggi Piemonte
133 Toma di Elva o caso di Elva (casale de Elva, tumo de caso) P.A.T. Formaggi Piemonte
134 Toma di Lanzo P.A.T. Formaggi Piemonte
135 Tometto o tumet P.A.T. Formaggi Piemonte
136 Tomino (tuma) di Casalborgone P.A.T. Formaggi Piemonte
137 Tomino canavesano asciutto P.A.T. Formaggi Piemonte
138 Tomino canavesano fresco P.A.T. Formaggi Piemonte
139 Tomino del bot P.A.T. Formaggi Piemonte
140 Tomino delle valli saluzzesi P.A.T. Formaggi Piemonte
141 Tomino di Melle (toumin del Mel) P.A.T. Formaggi Piemonte
142 Tomino di Rivalta P.A.T. Formaggi Piemonte
143 Tomino di San Giacomo di Boves P.A.T. Formaggi Piemonte
144 Tomino di Saronsella (chivassotto) P.A.T. Formaggi Piemonte
145 Tomino di Sordevolo P.A.T. Formaggi Piemonte
146 Tomino di Talucco P.A.T. Formaggi Piemonte
147 Tuma ‘d trausela P.A.T. Formaggi Piemonte
148 Vaciarin P.A.T. Formaggi Piemonte
149 Burro di montagna P.A.T. Grassi (burro, margarina, oli) Piemonte
150 Actinidia di Cuneo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
151 Aglio di Molino dei Torti P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
152 Ajucche P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
153 Albicocca tonda di Costigliole P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
154 Amarena di Trofarello P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
155 Asparago di Borgo d’Ale P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
156 Asparago di Poirino P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
157 Asparago di Santena P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
158 Asparago di Valmacca P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
159 Asparago saraceno di Vinchio P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
160 Bietola rossa di Castellazzo Bormida P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
161 Cardo avorio di Isola d’Asti P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
162 Cardo bianco avorio di Andezeno P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
163 Cardo gobbo di Nizza Monferrato P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
164 Carota di San Rocco Castagnaretta P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
165 Castagne della Val Borbera P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
166 Castagne delle valli di Lanzo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
167 Cavolfiore di Moncalieri P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
168 Cavolo verza di Montalto Dora P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
169 Cavolo verza di Settimo Torinese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
170 Cece di Merella P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
171 Cicoria pan di zucchero casalese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
172 Ciliegia bella di Garbagna P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
173 Ciliegia precoce di Rivarone P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
174 Ciliegie di Pecetto P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
175 Cipolla bionda astigiana P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
176 Cipolla dorata di Castelnuovo Scrivia P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
177 Cipolla rossa astigiana P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
178 Cipolla rossa di Castelnuovo Scrivia P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
179 Cipolle di Andezeno P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
180 Cipolline di Ivrea P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
181 Erbe officinali della Valle Grana P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
182 Fagiolana della Val Borbera P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
183 Fagioli di Cuneo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
184 Fagiolo di Saluggia P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
185 Farina per polenta tradizionale di Langa P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
186 Farine alimentari della valle vermenagna P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
187 Fragola di Tortona P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
188 Fragole delle valli cuneesi P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
189 Fragole di San Raffaele Cimena P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
190 Fragolina di San Mauro Torinese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
191 Funghi della Valle Bronda (Pagno) P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
192 Funghi di Giaveno P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
193 Funghi di Sanfront P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
194 Grano saraceno P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
195 Insalatina di Castagneto Po P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
196 Lattughino di Moncalieri P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
197 Marrone della Val Pellice P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
198 Marroni della Valle di Susa P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
199 Mela carla della Val Borbera P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
200 Mela di San Marzano Oliveto P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
201 Mela golden di Cuneo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
202 Mela renetta grigia di Torriana P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
203 Melanzana violetta casalese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
204 Mele autoctone del Biellese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
205 Mele del Monferrato P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
206 Mele della Val Curone P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
207 Mele della Val Sangone P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
208 Mele della Valle Bronda P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
209 Mele della Valle di Susa P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
210 Mele della Valle Grana P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
211 Mele della Valsesia P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
212 Mele della Valsessera P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
213 Mele delle valli di Lanzo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
214 Mele di Cavour – varietà locali P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
215 Mele rosse delle valli cuneesi P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
216 Meloni di Isola Sant’Antonio P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
217 Patata quarantina bianca genovese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
218 Patate dell’alta valle Belbo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
219 Patate di Castelnuovo Scrivia P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
220 Patate di montagna di Cesana P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
221 Patate di San Raffaele Cimena P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
222 Peperone di Capriglio P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
223 Peperone di Cuneo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
224 Peperone quadrato d’Asti P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
225 Peperoni di Carmagnola P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
226 Pera madernassa cuneese (d’Alba e della Valle Grana) P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
227 Pere delle valli di Lanzo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
228 Pere tradizionali cuneesi adatte alla cottura P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
229 Pesche del cuneese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
230 Pesche di Baldissero P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
231 Pesche di Borgo d’Ale P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
232 Pesche di Canale – varietà locali P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
233 Pesche di Volpedo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
234 Piccoli frutti della provincia di Torino P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
235 Piccoli frutti delle valli cuneesi P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
236 Pisello di Casalborgone P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
237 Pomodoro costoluto di Cambiano P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
238 Pomodoro costoluto di Chivasso P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
239 Pomodoro piatta di Bernezzo P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
240 Porro di Cervere P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
241 Porro dolce lungo di Carmagnola P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
242 Ramassin (susino damaschino) del Saluzzese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
243 Ravanello lungo o tabasso P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
244 Risi tradizionali della valle del Po P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
245 Riso Sant’Andrea Piemonte P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
246 Scorzobianca o barbabuc P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
247 Scorzonera di Castellazzo Bormida P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
248 Sedani di Alluvioni Cambiò P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
249 Sedano dorato astigiano P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
250 Susina Santa Clara del Saluzzese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
251 Susine della collina torinese P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
252 Tartufo bianco (tuber magnatum pico) P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
253 Trifulot del bür P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
254 Uva fragola di Borgo d’Ale P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
255 Zucca di Castellazzo Bormida P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
256 Zucchini di Borgo d’Ale P.A.T. Prodotti vegetali allo stato naturale o trasformati Piemonte
257 Acsenti P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
258 Agnolotti P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
259 Amaretti P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
260 Antico dolce della cattedrale P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
261 Asianot P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
262 Baci di Cherasco P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
263 Baci di dama di Tortona P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
264 Bambin ‘d succar P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
265 bicciolani P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
266 Biova P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
267 Biscotti della salute P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
268 Biscotti Giolitti P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
269 Biscottini di Novara P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
270 Biscotto della duchessa P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
271 Bonet P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
272 Brottie P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
273 Brut e bon P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
274 Campagnola buschese P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
275 Canestrelli P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
276 Canestrelli biellesi P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
277 Canestrelli novesi P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
278 Caramelle classiche dure P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
279 Castagnaccio P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
280 Ciciu d’capdan P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
281 Cioccolatino alpino P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
282 Cioccolatino cremino P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
283 Cioccolatino grappino P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
284 Coppette di Sant’Antonio (copeta) P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
285 Coppi di Langa P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
286 Crasanzin o crescianzin P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
287 Crocanti del ciavarin P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
288 Farinata di ceci P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
289 Fiaca’ P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
290 Finocchini P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
291 Focaccia di Susa P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
292 Focaccia novese P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
293 Fugascina di Mergozzo P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
294 Fugassa d’la Befana P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
295 Gianduiotto P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
296 Grissino rubatà P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
297 Grissino stirato P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
298 Krumiri P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
299 Krussli P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
300 La duchesse P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
301 Lingua di suocera P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
302 Lose golose P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
303 Mantovane di Cossato P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
304 Margheritine di Stresa P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
305 Marron glacé di Cuneo P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
306 Miacce P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
307 Miasse o miasce P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
308 Miche di Cuneo P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
309 Mustaccioli P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
310 Nocciolini di Chivasso P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
311 Ossa da mordere P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
312 Pan barbarià P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
313 Pan della marchesa P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
314 Pan dolce di Cannobio P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
315 Pan d’Oropa P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
316 Pan robi P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
317 Pane di Chianocco P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
318 Pane di mais di Novara P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
319 Pane di riso di Novara P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
320 Pane di San Gaudenzio P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
321 Pane di segale P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
322 Pane dolce di meliga e mele P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
323 Pane nero di Coimo P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
324 Panettone basso glassato alle nocciole P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
325 Panna cotta P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
326 Paste di meliga P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
327 Pasticceria mignon della tradizione torinese P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
328 Pastiglie di zucchero della tradizione torinese P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
329 Plin P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
330 Polenta astigiana P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
331 Polenta dolce biellese P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
332 Praline al rhum P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
333 Praline cri cri P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
334 Quaquare di Genola P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
335 Rabaton P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
336 Rustica P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
337 Sangiorgini di Piossasco P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
338 Stinchett o runditt o amiasc P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
339 Tajarin P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
340 Tigrini P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
341 Tirà P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
342 Tirulen P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
343 Torcetti P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
344 Torrone di nocciole P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
345 Torta ‘d ravisce P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
346 Torta del buscajet P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
347 Torta del Palio P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
348 Torta di Arignano P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
349 Torta di castagne P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
350 Torta di nocciole P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
351 Torta di pane P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
352 Torta matsafam P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
353 Torta palpiton P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
354 Tupunin P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
355 Violette candite P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
356 Zest di Carignano P.A.T. Paste fresche e prodotti della panetteria, della biscotteria, della pasticceria e della confetteria Piemonte
357 Lampré (lampreda) P.A.T. Preparazioni di pesci, molluschi e crostacei e tecniche particolari di allevamento degli stessi Piemonte
358 Prodotti ittici in carpione P.A.T. Preparazioni di pesci, molluschi e crostacei e tecniche particolari di allevamento degli stessi Piemonte
359 Trota salmonata affumicata P.A.T. Preparazioni di pesci, molluschi e crostacei e tecniche particolari di allevamento degli stessi Piemonte
360 Brus da ricotta P.A.T. Prodotti di origine animale (miele, prodotti lattiero caseari di vario tipo escluso il burro) Piemonte
361 Mascarpa (mascherpa) P.A.T. Prodotti di origine animale (miele, prodotti lattiero caseari di vario tipo escluso il burro) Piemonte
362 Mieli del Piemonte P.A.T. Prodotti di origine animale (miele, prodotti lattiero caseari di vario tipo escluso il burro) Piemonte
363 Seirass (sairass) di latte P.A.T. Prodotti di origine animale (miele, prodotti lattiero caseari di vario tipo escluso il burro) Piemonte
364 Seirass del fen P.A.T. Prodotti di origine animale (miele, prodotti lattiero caseari di vario tipo escluso il burro) Piemonte
365 Seirass di siero di pecora P.A.T. Prodotti di origine animale (miele, prodotti lattiero caseari di vario tipo escluso il burro) Piemonte
366 Seirass stagionato P.A.T. Prodotti di origine animale (miele, prodotti lattiero caseari di vario tipo escluso il burro) Piemonte
Cet article est le contenu d’une conférence privée animée en l’honneur du Rotary Club 1670 http://sites.google.com/site/rotarytgouest/  lors d’une soirée spécialement organisée par le groupe Agape (Auchan) dans son restaurant « Il Risto » de Lille.

ROMA, 9-17 aprile 2011 : XIII Edizione della Settimana della Cultura.

Informazione agli innamorati dell’arte / Info aux amoureux de l’art :

Dal 9 al 17 aprile si svolgerà la XIII Edizione della Settimana della Cultura. Quasi tutti i musei e siti archeologici saranno aperti al pubblico gratuitamente.


Du 9 au 17 avril aura lieu la XIIIème édition de la Semaine de la Culture. Presque tous les musées et sites archéologiques seront ouverts  gratuitement au public.

Roma, città eterna / Rome, ville éternelle

Picture by Laura LIPPI – http://www.flickr.com/photos/lauralippi/

Quando si hanno solo pochi giorni da trascorrere in questa città grandiosa (senza dubbio la più bella del mondo) non ci si puo’ assolutamente permettere di andare a zonzo, rischiando di perdere del tempo prezioso : qui ogni attimo conta! Infatti ogni angolo é di per sé un monumento.

Allora come fare per andare all’essenziale, per essere sicuri di aver visto (e fatto) le cose da non perdere?

A rispondere ci pensano due mie amiche, Laura e… Laura, entrambe romane « De’ Roma » ed appassionate conoscitrici della loro città.

Le due Laurette mi hanno rivelato le migliori dritte, che io vi svelo qui:

Quand on ne dispose que de quelques jours pour visiter cette ville grandiose (sans doute la plus belle du monde) on ne peut absolument pas se permettre d’aller au hasard, au risque de perdre du temps précieux  : ici chaque instant compte! Car chaque coin de rue est en soi un monument.

Alors comment faire pour aller à l’essentiel, pour être sûrs d’avoir vu (et fait) ce qui est incontournable?

A rispondere ci pensano due mie amiche, Laura e… Laura, entrambe romane « De’ Roma » ed appassionate conoscitrici dei segreti della loro città.

La réponse à deux de mes copines, Laura et… Laura, toutes deux romaines « Dé Roma » (Originaires de Rome, selon le dialecte local), passionnées et connaisseuse des secrets de leur ville.

Les deux cop’s m’ont révélé les meilleurs tuyaux, que je vous dévoile ici :

Dove alloggiare / Où loger

Hôtel Villa Urbani, villino familiare dei primi ‘900 interamente restaurato ed adibito in parte a Bed & Breakfast di charme.

Dalla decorazione e dal confort gradevoli, l’hôtel é anche vicino al centro città ed al contempo situato in un quartiere calmo.

Raccomandato da una delle mie amiche francesi che vi ha soggiornato conservandone un bellissimo ricordo.

http://www.villaurbani.it/dovesiamo.asp

Hôtel Villa Urbani, petite villa familiale du premier ‘900 entièrement restaurée et aménagée en partie en tant que chambre d’Hôtes  de charme. A’ la déco et au confort agréables, il est également proche du centre ville tout en étant situé dans un quartier calme.

Recommandé par une de mes amies françaises qui y  a séjourné et en a gardé un très bon souvenir.

Cosa vedere assolutamente / A’ voir absolument :


Marché aux puces du dimanche matin


Mangiare a Roma / Manger à Rome :


Pizzerie  a Trastevere (quelle storiche) / Le pizzerias historiques
Su viale Trastevere, poco lontano da Ponte Garibaldi: la pizzeria " Ai Marmi" detta "l'Obitorio" , per i tavoli di marmo appunto!!!! Da non perdere!
Sur le Viale Trastevere, pas loin de Porta Garbaldi : pizzeria "Ai Marmi" également appelée "la morgue", pour ses tables en marbre!!! 
Vicino piazza S Maria in Trastevere: pizzeria da IVO Près de S. maria in Trastevere : Pizzeria da Ivo 
Cucina romana ed internazionale , vini ottima selezione Cuisine romaine et internationale, excellente sélection de vins: Cul de Sac a Piazza Pasquino
Vicino a Piazza Navona é pieno di localini, pizzerie, ristorantini etc...... ( zona tra Piazza Navona e Campo de' Fiori)
Près de Piazza Navona il y a plein de petits endroits, pizzerias, restaurants etc... (zone entre Piazza Navona et Campo de' Fiori) 
A Campo de Fiori panificio con pizza bianca eccezionale; anche qui localini per aperitivo etc... ( vicino Ambasciata Francese, piazza Farnese)
A Campo de' Fiori il y a une boulangerie qui fait une pizza blanche exceptionnelle; ici aussi plein de petits endroits pour l'apéro etc... (zone Ambassade de France, Place Farnese) 
Intorno via dei Banchi Vecchi e Nuovi, tra Piazza Navona e Campo de Fiori ( la Carbonara)  tanti posti per tutti i gusti!
Autour de la via Banchi Vecchi e Nuovi, entre Piazza Navona et Campo de' Fiori (la Carbonara) plein d'endroits pour tous les goûts! 
Poi "Dar pallaro" a piazza del Pallaro vicino a piazza Navona sempre; cucina romana a 25 € pezzo fisso ma devi mangiare quello che ti portano! Simpatico!
Ensuite "Dar Pallaro" sur la Piazza del Pallaro, toujours près de Piazza Navona; cuisine romaine à 25€ prix fixe,mais il faut manger ce qu'on vous apporte! Sympathique! E ancora.... 
CACIO E PEPE, Via Giuseppe Avezzana 11, 00195 Roma
PIZZARè, Piazza Augusto Imperatore 36, 00186 Roma
TERNO SECCO, Via Andrea Doria, 16, 00192 Roma
Poi ... gelato da Giolitti vicino al Parlamento e caffé alla Tazza d'Oro vicino al Pantheon....
Ensuite ... les glaces chez "Giolitti", près du Parlement; café chez "La tazza d'oro", près du Panthéon... 
L'importante é di leggere i prezzi sempre prima di ordinare!!!!!!
Important : Toujours lire les tarifs avant de commander!!!  Shopping a Roma / Shopping à Rome

Mercati / Marchés

Piazza Porta Portese
E' il più grande mercato di Roma, vicino al centro.
Si svolge ogni domenica mattina e si protrae fino alle 14;
é molto grande ed affollato. Attenzione ai borseggiatori!!

C’est le plus grand des marchés de Rome, proche du centre.
Il se tient tous les dimanches matins – jusqu’à 14h;
Il est très grand et il rassemble la foule :
attention aux pick-pockets!

Strade Commerciali / Rues commerçantes

Via del Corso, (tra la Piazza Venezia e la Piazza del Popolo),
attorno alla Piazza di Spagna : Abiti, scarpe, negozi alla moda.

Via del Corso (entre la Piazza Venezia et la Piazza del Popolo),

autour de la Piazza di Spagna :
Vêtements, chaussures, boutiques à la mode. 

I negozi di lusso si trovano maggiormente
in zona Piazza di Spagna e Via Condotti;
sono presenti insegne quali Armani, Gucci, Versace…Les magasins de luxe se situent pour la plupartà proximité de la Place d’Espagne et de la Via Condotti,avec des enseignes telles que Armani, Gucci, Versace …Sulla Via del Corso si trovano numerosi negozi
per tutti i gusti e per tutte le tasche.

De nombreuses boutiques, pour tous les goûts

et pour toutes les bourses, sont installées sur la Via del Corso.

Da non perdere anche Via Appia Nuova, oltre il muro di Aurelio,
dopo la Basilica di San Giovanni Laterano.

Ne pas oublier Via Appia Nuova, au delà des murs d’Aurélien,
après la basilique Saint-Jean du Latran.

Muoversi a Roma / Bouger dans Rome

Per spostarsi rapidamente ed usufruire di agevolazioni
dedicate ai turisti esiste il Roma Pass, una carta che permette
di avere accesso a tutti i trasporti pubblici e di
beneficiare di offerte speciali, sconti ed agevolazioni
durante le visite ai monumenti.

Pour bouger rapidement, tout en beneficiant d’offres spéciales
dédiées aux touristes il existe une carte, appelée Roma Pass,
qui permet un accès illimité à tous les moyens de transport
en commun et des réductions et coupe-file lors des visites
aux monuments.

Una buona vacanza …. nella città più bella del mondo!!!!!!!! Passez de bonnes vacances … Dans la plus belle ville du monde!!! … si vous voulez retrouver sur votre table les saveurs de la cuisine romaine ou en savoir plus, tout en révisant votre italien : https://aeditalia.wordpress.com/2011/02/21/gastronomia-romana-gastronomie-romaine/

ROME FOR OUR ENGLISH SPEAKING VISITORS:

The Colosseum
Once the largest amphitheatre of the Empire, where gladiators, criminals and lions alike fought for their lives, the Colosseum is an absolute must for any tour of Rome, despite crowds and cheap costumes…

Roman Forum
One of the most famous places to visit in Rome, the Forum was the centre of Roman life. Today it lacks its former grandeur and needs a bit of imagination to really get the idea – until the oft-touted Roman theme park is built of course – but it does have loads to see. There are free tours you can join and these are worthwhile.

St Peter’s Basilica
There aren’t many people who come to Rome without visiting St Peter’s Basilica – it is one of the first things people tell you if you ask them what to see in Rome. The church itself is magnificent and inside you can view a wealth of historical art as well as the tombs of many Popes.

Vatican Museums
You can’t come to Rome without visiting the Vatican Museums which are rightfully placed among the top sights in Rome. From frescoes by Raphael and the sarcophagus of the Junius Bassus to the famed Sistine Chapel, they house a comprehensive collection of artwork and historical pieces from throughout history.

Castel Sant Angelo
Originally the tomb of the Emperor Hadrian, Castel Sant Angelo looms large over the Tiber making it one of the most striking sites to see in Rome. Today, it is home to a museum as well as the remains of the Emperor’s Mausoleum, medieval prison cells and the papal apartments.

Monument to Victor Emmanuel II
While loads of people walk past this as they wander around the Forum, few tourists take the time to consider the Monument to Victor Emmanuel II when deciding what to see in Rome. This huge monument in fact celebrates the first king to rule a unified Italy and is pretty darn impressive.

Pantheon
One of the best-preserved ancient buildings in the world. Though definitely one for your list of places to visit in Rome, the truth is that it doesn’t really take all that long and you have to remind yourself that you’re looking at a 2,000 year-old building to really understand the magnificence of what you’re viewing.

Pyramid of Cestius
The Pyramid of Cestius is cool. A mini pyramid just sitting in Italy’s capital, where it really has no right to be. You have to give it to Gaius Cestius, who wasn’t one of Rome’s leading lights by any stretch, yet he will be remembered. Doesn’t take long to see but a great site and among the lesser known places to visit in Rome.

St Sebastian Catacombs
Some of the earliest of the Christian catacombs in Rome, the Saint Sebastian Catacombs are another great example of this type of early burial site. Creepy but fun, it’s certainly worth a look if you haven’t seen any other catacombs on your trip to Rome.

The Spanish Steps
The Spanish Steps (Scalinata della Trinità dei Monti) are one of Rome’s most popular tourist attractions.
A grand staircase with 138 steps leading down to the Piazza di Spagna, the Spanish Steps were designed in the 1720s by Francesco de Sanctis, an Italian architect, and completed in 1726.
They were called the Spanish Steps after the Spanish Embassy to the Holy See, then located nearby. A popular spot since the eighteenth and nineteenth centuries, today this beautiful staircase is always buzzing with tourists and leads to Rome’s most upmarket shopping area.

The Trevi Fountain
The largest and most iconic fountain in the city, the Trevi Fountain is one of Rome’s top tourist attractions. Resplendent with murals of fables and myths, the fountain attracts thousands of tourists, all keen to throw their coins into its waters…

Palatine Hill
The Palatine Hill was the Primrose Hill of its day – where all those who wanted to see and be seen had a pad. Today it’s among the most visited of Rome’s tourist attractions and houses some of the city’s most impressive ancient sites. Don’t miss the small museum and the houses of Augustus and Livia.

Catacombs of San Callisto
Eerie, creepy yet fascinating at the same time, Rome plays host to a number of tucked-away Christian catacombs. The largest crypt belongs to that of San Callisto, which holds half a million bodies and offers tourist a glimpse of the macabre. When considering what to see in Rome, this is certainly one for your left-field list.

Via Appia Antica
If all roads lead to Rome then this was the ancient world’s biggest superhighway and is a key entry on any list of what to see in Rome. Not only was it Rome’s most prominent artery, it was also the burial place of choice for many of Rome’s citizens and today you can see a host of tombs and public buildings.

Hadrian’s Villa
The private residence of one of Rome’s most famous Emperors, it turns out he liked building villas as well as walls. Nowadays the remains of Hadrian’s Villa are a bit of a trek and may not often feature among the top places to visit in Rome. But if you put in the effort, you won’t be disappointed.

Florence / Firenze

« Roma per grandezza, Firenze per bellezza ». Ce dicton populaire florentin veut dire : « Rome par [sa] grandeur, Florence par [sa] beauté ». Et voici notre décor planté.

Vous êtes à Florence, principale ville de la Toscane et une des premières d’Italie.  Située aux racines du mont Appennino, qui la couvre des côtés septentrional et oriental, où l’on voit de nombreux coteaux, au-dessus desquels ont été fondés de très beaux immeubles et de nobles villas  qui rendent le quartier très délectable:   il s’étend à l’ouest dans une très ample plaine. Celle-ci est divisée en deux parties par le fleuve Arno, sur lequel quatre grands pont en pierre permettent le passage d’un côté à l’autre.

Les toits de Florence (Pierre-Alexandre Pheulpin Photographies ©)

Appréciée par le monde entier par son patrimoine artistique, la magnificence de ses monuments et la notoriété de ses musées la ville a acquis, au fil des siècles, une place prépondérante dans les domaines artistique et culturel. Idéalement située au coeur de la Toscane, vous pourrez rejoindre les autres centres d’intérêt de la région.

INFORMATIONS:

  • Office de Tourisme de Florence : via Manzoni 16, 50121 Firenze, tél. 0039 05 52 33 20 www.firenzeturismo.it
  • Office de Tourisme province de Florence : via Cavour 1, Tél 0039 05 52 351 ou 05 53 24 50 97; www.provincia.firenze.it
  • Aéroport Amerigo Vespucci;  Tél.: 0039 05 53 15 874 – 0039 055 306 1300 www.aeroporto.firenze.it
  • Gare : Tél.: 0039 05 52 12 245
  • Consulat de France : Piazza Ognissanti 2, 50123 Firenze, Tél. : 0039 05 52 30 25 51

Guides Touristiques:

Route : distance kilométrique de Paris : 1200 km

En avion : plusieurs vols par jour au départ de la France, le vol dure environ 1h30.

En train : Train de nuit quotidien direct de Paris : www.artesia.eu, en Italie : www.trenitalia.it

Liaisons aéroport – ville :

  • Bus : ATAF – SITA – ligne « Vola in bus », arrivée à la gare centrale; toutes les 30 minutes de 6 h 00 à 20 h 30 et un bus/heure de 20 h 30 à 23 h 30. Le trajet dure 15 à 20 min. Le billet coûte 4.50€ à acheter à l’aéroport ou à bord du bus. www.ataf.net
  • Taxi : Le pris en journée est d’environ 30 €. Tél.: 055 42 42 ou 055 43 90. Le trajet dure 15 min.
  • Liaisons entre gares : entre Santa Maria Novella et Campo di Marte : bus 33 ou 12 (20 min. de trajet,  1.20€).

Liaisons aéroports Pise – Ville de Florence

Il existe des liaisons directes entre l’aéroprt de Pise et la ville de Florence. www.pisa-airport.com

Bus Terravision – Aérop. Pise – Florence : de 8h40 à 0h20. Fréquence 1 par heure.

Florence – Aéroport Pise : de 5h30 à 18h25. Fréquence 1 par heure. Tarif : 8€.

Train : toutes les 30 min. Durée environ 1 heure. De 6h41 à 01h03 – Tarif : 6€. www.trenitalia.it

Transports Urbains

Plan de toutes les villes italiennes téléchargeables sur www.tuttocittà.it

Transports publics ATAF

Informations : Tél. :055 56501 – www.ataf.net

Point de vente : ATAF – piazza della Stazione (Gare de Firenze S.M.N.) ou dans les bars, les tabacs, chez les buralistes. Achat possible à bord des bus de 21h à 6h.

Tarifs:

Billets horaires intégrés :

  • 70 min, valable 70 min. sur un nombre de bus illimité du réseau ATAF. Tarif 2€
  • Multiple : Forfait de 4 billets valables 70 min. sur bus illimité sur tout le réseau. Tarif 4.50€
  • Billet intégré journalier : Valable 24 h sur l’ensemble du réseau urbain. Tarif 5€
  • Billet 3 jours : Valable 3 jours sur l’ensemble du réseau urbain. tarif 12€

Pour tout renseignement sur la circulation et le stationnement des autocars touristiques dans Florence : SAS – Viale XI Agosto – Tél. : 055 37 42 77 – www.buspass.it

Radio taxi : Tél : 055 4242 ou 055 4798

Principaux Monuments et Sites Touristiques

Il Duomo

Il Campanile di Giotto

Piazza della Signoria

Il Battistero di S. Giovanni

Palazzo del Bargello

Ponte Vecchio (mon préféré)

Palazzo Pitti

Palazzo vecchio

Palazzo degli Uffizi

Gallerie Palatine

Chiesa Santa Maria Novella

Fortezza da Basso

Palazzo Strozzi

San Lorenzo

Piazza e Basilica di Santa Croce

Casa di Michelangelo

Casa di Dante Alighieri

Gallerie dell’Accademia

Palazzo Medici

Piazza Michelangelo

Giardino di Boboli

Chiesa San Miniato al Monte

DUOMO

Le Duomo est une Cathédrale dédiée à Santa Maria del Fiore -son second nom- dont la coupole fût édifiée par Brunelleschi.

Santa Maria del Fiore (Sainte Marie des Fleurs) est la quatrième église d’Europe par sa taille, après Saint-Pierre de Rome, Saint-Paul de Londres et le Dôme de Milan. Elle fait 153 mètres de long et la base de la coupole fait 90 mètres de large. Son plan est basilical c’est-à-dire :

  • comportant trois nefs, les bas-côtés étant moins hauts que la nef centrale,
  • avec un chevet comportant trois chapelles rayonnantes,
  • soutenant l’immense coupole de Filippo Brunelleschi.

La coupole de la cathédrale est la plus grande coupole en appareil maçonné jamais construite. On peut voir, à l’intérieur, une des plus grandes fresques narratives : 3 600 m2 de fresques, exécutées par Giorgio Vasari et Federigo Zuccaro.

La construction, commencée sur les anciennes fondations de l’église Santa Reparata, en 1296 par Arnolfo di Cambio, a été continuée par Giotto de 1334 jusqu’à sa mort en 1337. Giotto n’entamera que la construction du campanile et ce sont Francesco Talenti et Giovanni di Lapo Ghini qui continueront la construction en 1357.

En 1412, son nom fut changé en Santa Maria del Fiore. L’église a été consacrée le 25 mars de l’an 1436, à la fin des travaux de la coupole de Brunelleschi, par le Pape Eugenio IV.

À l’heure actuelle, elle est la cathédrale de l’archidiocèse de Florence.

Piazza Duomo, Tél : 055.2302885 – Ouvert L, M, Me, V de 10h à 17h. Jeudi et et le 1er sam. du mois de 10h à 15h30, les autres sam. de 10h à 16h45; dim. et jours fériés de 13h30 à 16h45. Entrée libre.

COUPOLE DU « DUOMO »

Piazza Duomo, Tél : 055.2302885 – www.operaduomo.firenze.it

Ouvert tous les jours de 8h30 à 19h, samedi de 8h30 à 17h40. Fermé Dim. et jours fériés. Entrée : 8€.  Edifiée par Brunelleschi, elle est la coupole de la Cathédrale dédiée à Santa Maria del Fiore, monument à l’architecture typique du gothique italien.

PIAZZA DELLA SIGNORIA con PALAZZO VECCHIO

La Piazza della Signoria (« Place de la Seigneurie » en français) est une des grandes places de Florence, en Toscane (Italie) qui date des XIIe et XIVe siècles dans sa forme actuelle (en L).

Des fouilles ont mis au jour des traces importantes d’habitations romaines et médiévales.

Elle est, depuis sa création, un lieu de réunion des Florentins et a été le témoin autant des festivités populaires (le Calcio storico), de fêtes somptueuses, des révolutions et des supplices (Savonarole y fut torturé et brûlé en 1498), par son cadre architectural bordé de monuments prestigieux datant de la Renaissance. C’est une place civique, indépendante de la place épiscopale.

Les monuments autour de la place

  • Le Palazzo Vecchio,
  • La Loggia dei Lanzi et ses trois arcades ouvertes, musée de sculptures en plein air, dont le Persée de Benvenuto Cellini
  • L’entrée vers la galerie des Offices (Uffizi), et sa cour intérieure,
  • Le Palazzo della Mercanzia (palais du tribunal de commerce),
  • le Palazzo Uguccioni,
  • Le Palazzo Fenzi,
  • Le Palazzo delle Assicurazioni Generali, de Landi, dans un style néorenaissance en 1871,
  • Jusqu’en 2001, le Musée d’Art Moderne (Giorgio de Chirico, Giorgio Morandi, Gino Severini, Giacomo Manzù, Ottone Rosai, Renato Guttuso), transféré depuis au Palais Pitti et devenue la Galerie d’Art moderne.

les sculptures que l’on peut y admirer :

  • La fontaine de Neptune par Bartolomeo Ammannati,
  • Une réplique en marbre du David de Michel-Ange,
  • Hercule et Cacus de Baccio Bandinelli,
  • Au centre de la place, la statue équestre de Cosme Ier, un bronze de Giambologna (1594),

Le Palazzo Vecchio, autrefois résidence principale de l’illustre famille Medicis, est le plus grand édifice civique de la Ville; il se situe sur la Piazza della Signoria où l’on peut admirer des sculptures importantes.

Piazza della Signoria – Tél : 055 2768224 www.museiragazzifirenze.it.

Ouvert tous les jours de 9h à 18h, jours fériés de 9h à 14h. Entrée 6€, tarif réduit 2€70 (-de 25 et + de 65 ans), et 2€ pour les 18-25 ans).

Palazzo Vecchio

Le Palazzo Vecchio est l’hôtel de ville de Florence, chef-lieu de la Toscane en Italie. Construit à la fin du XVIIème siècle ce palais-forteresse, en forme de parallélépipède situé sur la Piazza della Signoria, est un des plus beaux bâtiments de la ville. Il côtoie la Loggia dei Lanzi et les Offices. Son nom remonte au transfert des Médicis pour le nouveau Palais Pitti situé de l’autre côté de l’Arno, à partir de là, le palais sera qualifié de vecchio.

La construction du palais débuta en 1299 sous la direction de l’architecte Arnolfo di Cambio. À l’origine, il portait le nom de Palazzo della Signoria (Palais de la Seigneurie) et était le siège du gouvernement de Florence (la Signoria).

L’horloge a été à l’origine construite par Donatello, mais a été remplacé en 1667 par une horloge de Vincenzo Viviani.

Une réplique de David de Michel-Ange se trouve sur la place publique, au-devant du bâtiment, un emplacement stratégique emblématique et symbolique (puissance, et puis touristique, aujourd’hui), ainsi que Hercule et Cacus de Baccio Bandinelli.

PIAZZA DELLA BASILICA DI SANTA CROCE

Basilique Franciscaine qui abrite d’innombrables oeuvres dont les fresques de Giotto, ainsi que des tombeaux de personnages célèbres.

Piazza Santa Croce, 16. Tél : 055 2466105 www.santacroce.firenze.it. Ouvert du Lu au Sam. de 9h30 à 17h30. Dim. et fériés : de 13h à 17h30. Entrée : 5€ (réduit 3€ pour groupes et étudiants)

CHIESA SANTA MARIA NOVELLA, Chiostro

Eglise majeure de Florence, célèbre pour sa façade de marbre blanc et son immense cloître (Chiostro).

Santa Maria Novella (Pierre-Alexandre Pheulpin Photographies ©)

Piazza Santa Maria Novella – Tél. : 055 282/87 Tous les jours de 9 h à 17 h sauf  vendredi et dimanche. Jours fériés : de 9 h à 14 h. Entrée : 2€70. Réduit : 2€ pour les 18-25 ans, et 1€ pour les 3-17 ans.

CAMPANILE DI GIOTTO

Ce magnifique clocher, construit par le grand Giotto en 1334, se trouve à droite de la cathédrale.

Pazza Duomo – Tél. : 055 230 28 85 – Ouvert tous les jours de 8h30 à 19h30 – Entrée : 6€

PONTE VECCHIO

Mon préféré! Le pont le plus célèbre de la ville. Il traverse le fleuve  Arno sur sa partie la plus étroite, à proximité de la Galleria degli Uffizi. C’est le plus ancien des ponts de Florence avec ses célèbres bijouteries et ateliers d’orfèvres.

Ponte Vecchio (Pierre-Alexandre Pheulpin Photographies ©)

Sa première construction en bois remonte à l’époque romaine. Détruit en 1333 par une crue, le pont est reconstruit en pierre en 1345 par Taddeo Gaddi ou Neri di Fioravante, suivant les sources.

Ses boutiques étaient initialement occupées par des bouchers, des tripiers et des tanneurs, remplacées en 1593 par les Médicis, seigneurs de Florence, qui n’en supportaient pas les odeurs fétides, par celles des joailliers et bijoutiers. Les sporti sont les supports qui ont permis la construction en surplomb des arrière-boutiques.

Le Corridor de Vasari, situé au-dessus des boutiques, fût construit en 1565, avec ses trois arches centrales. Grâce à lui, les Médicis, depuis Cosme Ier, pouvaient circuler sans danger, donc sans escorte, entre le Palazzo Vecchio, la Galerie des Offices (Galleria degli Uffizi) et le Palais Pitti).

On peut y admirer aujourd’hui le buste de Benvenuto Cellini, le célèbre orfèvre florentin, réalisé par Raffaello Romanelli, et inauguré le 26 mai 1901.

Les boutiques furent très endommagées ou détruites, pendant les Inondations de Florence, en 1966.

BATTISTERO DI SAN GIOVANNI

Un des monuments architecturaux de style romain les plus anciens de Florence.

Battistero (Pierre-Alexandre Pheulpin Photographies ©)

Le baptistère Saint-Jean-Baptiste (battistero di San Giovanni) à Florence est situé sur la place du Dôme, à l’ouest du Duomo de Florence, la cathédrale Santa Maria del Fiore.
Jusqu’à la fin du xixe siècle, tous les Florentins y étaient baptisés.

L’intérieur de la coupole est entièrement recouvert de mosaïques et ses célèbres, magnifiques, portes d’entrée sont en bronze et ornées de bas-reliefs.

Si le baptistère est bâti sur d’anciennes constructions romaines du Ier siècle (peut-être un temple de Mars), sa construction initiale, qui remonte au IVème  siècle, en fait un des plus vieux bâtiments de la ville : la première basilique San Lorenzo consacrée par saint Ambroise en 393. Ce n’est pas encore un baptistère et elle deviendra cathédrale au XIème siècle.

Rebâti sur un plan octogonal et revêtu de marbre blanc et vert et puis rose sur son extérieur, et coiffé d’une toiture pyramidale, son rôle de baptistère est officiel en 1128, reconnu comme bel exemple d’architecture romane de Toscane. Son abside rectangulaire, la Scarsella (la bourse ou l’escarcelle) est ajoutée au XIIIème siècle.

BATTISTERO DI SAN LORENZO E CAPPELLA dei MEDICI

La Basilique, située au centre de Florence, a été restaurée par Brunelleschi. A’ l’intérieur se trouvent les célèbres « Cappelle Medicee », tombeaux de la dynastie des Medicis avec la Sagrestia Nuova de Michelangelo.

Piazza Madonna d’Aldobrini – Tél. 055 294883 – Ouvert tous les jours de 8h15 à 18h. Entrée : 6€ (3€ sur réservation).

CHIESA SAN MINIATO AL MONTE

Basilique reconnue  pour sa façade en marbre; c’est un très bel exemple du style romain Florentin.

Tous les jours de 8h à 12h et de 14h30 à à 18h en hiver. De 8h à 12h et de 14h à 19h en été. Entrée gratuite.

GIARDINO DI BOBOLI

Splendide jardin à l’italienne avec ses multiples fontaines, statues et obélisques.

Palazzo Pitti, Piazza Pitti, 1. Tél. : 055 23 88 786 – Ouvert tous les jours de 8h15 à 17h30. fermé le premier et le dernier lundi du mois. Entrée : 6€ avec entrées aux musées des « Argenti » et de la porcelaine  incluses.

LES MUSEES FLORENTINS

Réservations:

La réservations et la vente de PASS ne sont pas assurées par l’office de tourisme italien de Paris.

Réservations téléphoniques pour les principaux musées nationaux de Florence (Galerie des Offices, Galerie de l’Accademia, Galeries Palatine et Chapelles des Medicis, etc).

Opera Firenze Musei- Tél. 055 294 883 ou 055 2654 321.

Serveur vocal en Anglais, opérateurs francophones (appuyer sur la touche « 4 ») – www.firenzemusei.it (site officiel).

GALLERIA DEGLI UFFIZI e CORRIDOIO VASARIANO

P.le degli Uffizi – Tél. 055 26 54 321 – www.uffizi.firenze.it

Ouvert du mardi au dimanche de 8h15 à 18h50. Fermé les lundi, les 25 décembre, les 1er janvier et les 1er mai.

Entrée : 6,50€ – réduit : 3,25€ – gratuit pour les -18 et +65 ans – Tarif de 10€ pour les expositions temporaires.

Galleria (Pierre-Alexandre Pheulpin Photographies ©)

Le CORRIDOIO VASARIANO se visite le mercredi, le jeudi et le vendredi de 9h ) 11h30 et de 14h à 16h.

Réservation obligatoire. Tél. : 055 265 43 21. Entrée : 10,50 € – Gratuit pour les -18 et +65 ans.

Il s’agit de la plus grande pinacothèque italienne. On y trouve exposées des centaines de tableaux du XIIIème au XVIIIème siècle comprenant des oeuvres des « grands » Botticelli, Leonardo, Michelangelo, Tiepolo,

Le couloir de Vasari (corridoio Vasariano), la relie au Palazzo Pitti en passant par le Ponte Vecchio.

GALERIE DE L’ACADEMIE

Ce musée est l’un des plus connus de Florence; on y trouve le « David », chef d’oeuvre de Michel-Ange. Il y a aussi de très nombreuses peintures.

Via Ricasoli 60 – Tél.: 055 23 88 609. Ouvert du mardi au dimanche de 8h15 à 18h50. Entrée : 6,50€.

MUSEE « PALAZZO VECCHIO »

Piazza Signoria – Tél.: 055 27 68 325. Ouvert tous les jours de 9h à 19h sauf le jeudi de 9h à 14h.

Entrée: 6€. Réduit : 4,50€ pour les  -18 et +65 ans. 2€ pour les 3-17 ans. Billet cumulatif avec la Cappella Brancacci.

PALAZZO PITTI

Palais construit en 1440 par Lucia Fancelli; il fut habité par les plus grandes dynasties Italiennes, les Médicis puis les Savoia à l’époque du Regno d’Italia. Il regroupe aujourd’hui la Galleria Palatina, la Galleria d’Arte Moderna et il Museo degli Argenti, mais aussi il Museo delle Porcellane et il Museo dele Carrozze.

Piazza Pitti- Tél. : 055 23 88 614

GALERIE PALATINE (Palazzo Pitti)

Cette galerie conserve les plus grandes oeuvres d’Art de la famille Médicis, et notamment des oeuvres de Tiziano et de Fiorentino. Elle fut cédée à l’Etat en 1911.

Piazza Pitti – Tél. : 055 23 88 614. Ouvert de mardi à dimanche de 8h15 à 18h50.

Entrée : 11,50€. Réduit : 5,50€. Billet cumulatif : galerie d’art moderne et appartements royaux.

GALERIE D’ART MODERNE (Palazzo Pitti)

Cette galerie abrite trente salles classées dans un ordre chronologique, du néoclassicisme aux années vingt, avec des oeuvres de Benvenuti et Bezzuoli ainsi que des tableaux qui documentent un des aspects les plus significatifs de la culture artistique au début du XIXème siècle.

Piazza Pitti – Tél. : 055 23 88 616. Ouvert tous les jours de 8h15 à 18h50. Fermé le lundi.

Entrée : 8,50€. Réduit : 4,25€ pour les 18-25 ans, et gratuit pour les -18 et +65 ans.

Billet cumulatif avec la Gaalerie du costume, le musée des argents, le musée de la porcelaine et les jardins de Boboli.

GALERIE DU COSTUME (Palazzo Pitti)

Collection de costumes historiques et de leurs accessoires du XVIIIème siècle jusqu’à nos jours. La galerie abrite, parmi ses oeuvres d’art , des pièces de Tiziano et Raffaello, ainsi que des fresques de l’époque baroque florentine.

Piazza Pitti – Tél. : 055 23 88 713 Ouvert tous les jours de 8h15 à 13h50, sauf  le lundi.

Entrée : 5€, gratuit pour les -18 et +65 ans (inclus la galerie d’art moderne).

MUSEE DES « ARGENTI » (Palazzo Pitti)

Piazza Pitti, 1 – Tél. : 055 238 87 09

Ouvert tous les jours de 8h15 à 16h30 en hiver et de 8h15 à 19h30 en été. Fermé le premier et le dernier lundi de chaque mois.

Entrée : 4€ avec l’entrée du musée de la porcelaine et du jardin de Boboli.

MUSEE DE L’OPERA de SANTA CROCE

Merveilleux exemple d’architecture gothique italienne riche de fresques du XIVème siècle.

Piazza S. Croce, 16 – Tél. : 055 24 66 105.

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h30 à 17h30. Dimanche et fériés de 13h à 17h30.

Entrée : 5€ – Tarif réduit : 3€ pour les 11-18 ans. Gratuit -de 11 ans.

MUSEE DU « BARGELLO »

Le musée expose de grandes oeuvres de Donatello ainsi que des chef-d’oeuvre de Michelangelo et des sculptures de la Renaissance.

Via del Proconsolo, 4 – Tél.: 055 238 86 06

Ouvert tous les jours de 8h15 à 14h. Fermé les jours fériés et lundi ou dimanche suivant les semaines.

Entrée : 4€ – réduit : 3€ et 2€ pour les étudiants de 18 à 25 ans – gratuit pour les -18 et +65 ans.

MUSEE DE « SAN MARCO »

Cet ancien couvent dominicain a abrité plusieurs personnalités dont Sant’Antonio Pierozzi de Florence et le Beato Angelico. Sa conservation est d’une perfection qui a gardé toute son authenticité.

Piazza San Marco, 3 – Tél. : 055 23 88 608. Ouvert du lundi au vendredi de 8h15 à 13h50, le samedi de 8h15 à 18h50, les jours fériés et certains dimanches de 8h15 à 19h.

Entrée : 3€ – réduit : 2€ pour les 18-25 ans. Gratuit pour les -18 et +65 ans.

MUSEE BARDINI

On y trouve des sarcophages romains, des chapiteaux de l’époque romaine et gothique ainsi que des oeuvres attribuées à Donatello et à Nino.

Piazza di Mozzi, 1 – Tél. : 055 23 42 427. Ouvert L, M, M, V de 9h à 14h. Jours fériés de 8h à 13h.

MUSEE STIBBERT

Via Stibbert, 26 – Tél. : 055 47 55 20 www.museostibbert.it

Ouvert L, M, M de 10h à 14h. V et S. de 10h à 18h et le dimanche et fériés de 10h à 18h. Fermé le jeudi.

Entrée : 6€ – tarif réduit : 4€.

MUSEE DE « SANTA MARIA NOVELLA »

Le complexe monumental des cloîtres est un des exemples d’architecture gothique et italienne les plus intéressants. Il est annexé à l’église Santa Maria Novella construite au XIIIème siècle.

Piazza Santa Maria Novella – Tél. : 055 21 92 57 ou 055 28 21 87

Ouvert tous les jours de 9h à 17h. Fermé le V et le D. Jours fériés : ouvert de 9h à 14h. Tarif : 2,70€ – réduit : 2€.

MUSEE « MARINO MARINI »

Piazza San Pancrazio – Tél. : 055 21 94 32 www.museomarinomarini.it

Ouvert tous les jours de 10h à 17h. Jours fériés : de 10h à 13h. Fermé le mardi, le dimanche. Fermeture annuelle au mois d’août. Entrée : 4€ – Tarif réduit : 2€.

Le musée est situé dans le centre historique de Florence. On y trouve des oeuvres de Marini.

PALAIS « MEDICI RICCARDI » et CHAPELLE DES MAGES

Via Cavour 3 – Tél : 055 27 60 340 www.palazzo-medici.it

Ouvert de 9h à 19h. Fermé le mercredi. Entrée : 7€ – Tarif réduit : 4€.

L’édifice est caractérisé par une robuste corniche. La chapelle peinte par Gozzoli est un des lieux les plus intéressants du palais.

CHAPELLE « BRANCACCI »

Piazza del Carmine – Tél : 055 27 68 224

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h; le samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 18h. Fermé le mardi. Entrée : 4€, ou 8€ (billet cumulatif avec Museo Palazzo Vecchio).

La chapelle doit sa célébrité aux fresques réalisées par Masolino, Masaccio et Lippi.

MUSEE « DAVANZATI »

Via Porta Rossa 13 – Tél. : 055 29 48 83

Ouvert tous les jours de 8h15 à 13h50. Fermé le dimanche ou le lundi suivant les semaines. En raison de travaux, seul le rez-de-chaussée et le 1er étage se visitent actuellement.  Entrée gratuite. Le musée a l’aspect d’une maison ancienne de Florence, avec l’ameublement et les ustensiles datant du XIVème siècle. Il abrite une collection de dentelles du XVIème au XXème siècle.

« CERTOSA DEL GALLUZZO »

Loc. Galluzzo – Tél. : 055 20 49 226.

Ouvert tous les jours de 9h à 12h et de 15h à 17h en hiver et de 9h à 12h et de 15h à 18h en été. Fermé le lundi. Entrée gratuite.

Il fût un des monastères les plus puissants d’Europe;  dans l’église dédiée à San Lorenzo on peut admirer de riches fresques et un somptueux autel en marbre.

GALERIE « DELL’OSPEDALE DEGLI INNOCENTI »

Piazza SS Annunziata 12, Tél. : 055 20 37 308.

Ouvert tous les jours de 8h30 à 19h. Dimanche et fériés de 8h30 à 14h. Entrée : 4€. tarif réduit : 2.50€.

La galerie a son siège dans un des ensembles architecturaux les plus connus et significatifs du XVème siècle à Florence. Le « Spedale » était destiné aux enfant abandonnés qui étaient élevés et instruits dans la société.

« CASA BUONARROTI »

Via Ghibellina 70 – Tél. : 055 24 17 52.

Ouvert de 9h30 à 14h. Fermé le mardi et les jours fériés. Entrée : 6.50€. Tarif réduit : 4€.

C’est un lieu de célébration de Michelangelo, où l’on peut admirer les sculptures en marbre, chefs-d’oeuvre de jeunesse de ce génie.

(Pierre-Alexandre Pheulpin Photographies ©)

Visiter la Toscane

Au départ de Florence, on peut facilement visiter dans la journée Sienne et Pise; il existe de nombreuses liaisons ferroviaires, ainsi que différentes lignes de cars.

Liaisons par le train : Pour aller à Sienne, des trains toutes les heures dès 6h28 jusqu’à 23h07. Le trajet dure 1h30.

Pour aller à Pise, des trains toutes les 30 minutes dès 4h30 et jusqu’à 23h25. Durée du trajet : 1 heure environ.

Pour consulter les horaires, un site Internet : www.trenitalia.com

Liaisons par Car:

Devant la gare Santa Maria Novella se trouve la gare routière d’où partent de nombreuses liaisons pour toute la Toscane (Pise, Lucques, San Gimignano, Sienne…) Se renseigner auprès des compagnies de cars suivantes :

LAZZI (Piazza Stazione 4 – Tél : 055 36 30 41 – www.lazzi.it)

– SITA (Viale dei Cadorna, 105  – Tél. : 055 47 821 – www.sitabus.it)

Liaisons vers l’ïle d’Elbe :

Deux compagnies maritimes desservent l’île d’Elbe :

– TOREMAR – Départs de Piombino ou Livorno – www.toremar.it

– MOBYLINES – Départ de Piombino – www.mobylines.it

INFOS GENERALES:

Pour tous renseignements sur les villes de la Toscane vous pouvez contacter les offices de tourisme suivants:

Office de tourisme d’Arezzo

A.P.T. – Piazza Risorgimento, 116

52100 AREZZO

Tél. : 0575 23 952 – Fax : 0575 28 042

www.apt.arezzo.it

Syndicat d’initiative de Lucca:

A.P.T. – Galleria S. Maria, 35 – 55100 LUCCA

Tél. : 0583 91 99 31 – Fax 0583 46 99 64

www.luccaturismo.it

Syndicat d’initiative de Pise :

A.P.T. – Galleria Geracei, 14 – 56124 PISE

Tél. : 050 92 97 77 – Fax : 050 92 97 64

www.pisa.turismo.toscana.it

Syndicat d’initiative de San Gimignano :

Ufficio Informazioni – Piazza Duomo, 1

53037 SAN GIMIGNANO

Tél. : 0577 94 00 08 Fax : 0577 94 09 03

www.sangimignano.com

Centre des services touristiques de Sienne:

A.P.T. – Piazza del camp, 56

53100 SIENNE

Tél. : 0577 28 05 51 – Fax : 0577 28 10 41

www.terresiena.it

Attention! Ces informations sont susceptibles de varier avec le temps,
n'hésitez pas à vous renseigner avant de partir!

Merci à Pierre-Alexandre PHEULPIN pour ces photos de Florence;
retrouvez tous ses clichés sur http://violonlille.canalblog.com/

Lettura Livelle Avanzato : Puglia, Salento

Salento: godersi l’estate tra ulivi e cicale

La meta più amata degli ultimi anni ha sedotto anche Ozpetek. Mare pulito, buon cibo, divertimento. E dolce far niente in masserie nel verde


Salento:  profiter de l’été entre oliviers et cigales

La destination la plus aimée des dernières années a  séduit également Ozpetek.  Mer limpide, bonne nourriture, amusement. Et doux « farniente » dans des fermes « au vert ».

http://viaggi.corriere.it/viaggi/vacanze/2010/salento/salento.shtml

Lettura Livello Avanzato : Sardegna, PortoPino & Sant’Antioco

Della Sardegna si sa già che la costa Nord é reputata per essere più bella di quelle più a Sud. anche se il centro antico di Cagliari, con le sue fortificazioni, é molto carino. Sappiamo anche che la Costa Smeralda, la città di Alghero e Castel Sardo (villaggio medievale situato in cima ad una montagna), il centro storico di Cagliari -e le sue fortificazioni- sono delle mete da non perdere. Ma cos’altro c’é di bello in Sardegna? Direi tante cose: iniziamo dalle coste, con le loro spiagge di sabbia bianca e le acque color turchese.

Stesi tra le dune: Porto Pino

Uno scenario vergine: pini d’Aleppo, mare trasparente, montagne di sabbia candida. E a Sant’Anna Arresi, a fine agosto, si suona jazz tutte le sere

Étendus entre les dunes:  Porto Pino

Un décor vierge:  pins d’Alep, mer transparente, montagnes de sable blanc. Et à Sant’Anna Arresi, fin août, on joue le jazz tous les soirs

Per saperne di più / En savoir plus :

http://viaggi.corriere.it/viaggi/vacanze/2010/sardegna_sant_antioco/portopino.shtml

Sardegna del sud: i Caraibi dietro casa

Collegata alla Sardegna da un istmo, l’isola di Sant’Antioco è sinonimo di natura selvaggia, spiagge solitarie, bagni indimenticabili. E sapori veraci

Sardaigne du sud:  les Caraïbes derrière la maison

Rattachée à la Sardaigne par un isthme, l’île de Sant’Antioco est synonyme de nature sauvage, plages solitaires, bains inoubliables. Et goûts authentiques.

En savoir plus / Per saperne di più :

http://viaggi.corriere.it/viaggi/vacanze/2010/sardegna_sant_antioco/sant_antioco.shtml