• Blog Stats

    • 273 953 hits
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 1 252 autres abonnés

  • Mieux Notés

  • Catégories

  • Page Facebook

  • Profil LinkedIn

  • Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Le célèbre Homme de Vitruve de Léonard de Vinci ne viendra pas en France

La Justice Italienne, saisie par l’association Italia Nostra,  a suspendu l’autorisation de sortie du territoire du célèbre dessin « L’homme de Vitruve » de Léonard de Vinci. D’autres œuvres du maître pourraient ne pas être présentées à Paris lors de l’exposition blockbuster qui doit ouvrir ses portes dans 13 jours au musée du Louvre.

uomo-vitruviano-di-leonardo-foto-wikipedia-commons

C’est une mauvaise nouvelle pour la France, qui s’était récemment accordée avec l’Italie pour les prêts croisés des œuvres de Léonard de Vinci au Louvre et de celles de Raphaël à la Scuderie del Quirinale en 2020. Décision du Ministre italien de la Culture, Dario Franceschini, contestée par l’association de défense du patrimoine Italia Nostra, qui s’est opposée à la sortie du territoire italien de ces œuvres, et principalement de l’Homme de Vitruve, illustre dessin à la plume conservé aux Gallerie dell’Accademia de Vénétie. L’extrême fragilité de l’œuvre insigne des collections italiennes n’est pas le seul argument avancé par l’association, qui a souligné également l’illégitimité de l’accord conclu, en déposant plainte pour violation de l’article 66, alinéa 2, du code italien des Biens culturels selon lequel « ne peuvent sortir de la République les biens qui constituent le fonds principal d’un département déterminé et organique d’un musée ».

La décision du tribunal administratif de Vénétie remet donc en cause l’accord d’échange entre les deux pays, en attendant la décision finale de la justice lors d’une audience prévue ce 16 octobre.

Serafina Loggia est l’auteur de cet article, vous êtes libres d’utiliser tout ou partie de son contenu, à condition d’en citer la source.

La tradition de Noël en Italie

Noël en Italie
La saison de Noël en Italie dure trois semaines et commence  8 jours avant Noël, cette période, connue sous le nom de Neuvaine, est remplie de chants et de musique; les rues, les magasins et les maisons sont décorées : les décorations en forme de fruits sont omniprésentes.

Dans les zones qui respectent la tradition les enfants, parfois déguisés en bergers,  vont de maison en maison en chantant et en récitant des poèmes de Noël. Ils reçoivent des friandises ou de l’argent pour acheter des cadeaux. Dans certains petits villages les bergers apportent des instruments de musique dans les villages, où ils jouent et chantent des chansons de Noël.
Beaucoup de  villes disposent d’une crèche vivante avec des acteurs et de vrais animaux, d’autres acteurs se déplacent dans les rues  et les places interpréter les anciens métiers tels que les selliers ou l’aiguiseur de couteaux.

Des Piperi et des zampognari exécutent des chants traditionnels de Noël avec leurs cornemuses, flûtes et hautbois. Ces musiciens ambulants descendent de la montagne dans les régions des Abruzzes et de la Calabre, vétus généralement d’une veste rouge vif et d’un chapeau à larges bords et avec des pompons rouges. A Rome, les cornemuses jouent sur le marché de Noël dans l’historique Piazza Navona, sur la Place d’Espagne et à l’entrée de la Place Saint-Pierre.

Le moment culminant de la fête est observé pendant 24 heures avant la veille de Noël et est suivi d’un repas de fête, le Cenone, (traditionnellement à base de poisson – bien souvent de l’anguille- et caractérisé par l’absence de viande) qui se prolonge jusque minuit, au terme duquel on déguste un gâteau léger caractéristique, originaire de Milan, appelé Panettone*,  ainsi que du chocolat.

Au crépuscule, les bougies sont allumées autour de la crèche familiale connue sous le nom de  Presepe; chez les croyants – la grande majorité en Italie- des prières sont récitées, et les enfants récitent des poèmes, le plus souvent sur le thème religieux, appris à l’école ou au catéchisme .

A midi, le jour de Noël, le pape donne sa bénédiction -dans différentes  langues – à la foule rassemblée sur l’énorme place du Vatican.

En Italie, les enfants attendent également avec impatience l’Epiphanie (le 6 Janvier), qui marque le dernier jours des festivités, pour recevoir d’autres  cadeaux. Selon la tradition, ceux-ci sont livrés par une sorcière vieille et laide appelée « Befana »,  qui se déplace  sur un manche à balai volant. On dit qu’à la naissance de Jésus, elle fût appelée par les trois Rois Mages pour aller avec eux lui rendre hommage, mais qu’elle était occupée et avait retardé sa visite.

De ca fait, ayant raté  l’étoile et perdu son chemin, elle s’est  retrouvée à tourner en rond en volant et en livrant des cadeaux dans chaque maison habitée par des enfants. Comme le père Noël, elle  descend par la cheminée et remplit les chaussettes  avec des bonnes choses pour les enfants qui ont été sages et du charbon pour les enfants qui ne l’ont pas été.

L’essence du jour de Noël en Italie est « la famiglia, l’amore e il Cibo » (la famille, l’amour et la nourriture). la tradition gastronomique festive Italienne varie selon les régions, même si il ya des plats communs.

Le jour de Noël le plat principal traditionnel est constitué par les Tortellini in Brodo, des pâtes fraîches farcies d’un mélange de viandes, de charcuteries et de fromages et cuites dans du bouillon; suit le Cappone (chapon), ou différentes viandes rôties, en particulier dans les régions du centre de l’Italie.

Selon les régions et les goûts, un autre célèbre gâteau traditionnel de Noël est le Pandoro, originaire de Vérone.

  • Un chant de Noël

    Astro del Ciel (Etoile du ciel – même musique que Silent Night/Douce nuit)

  • Astro del ciel, Pargol divin, mite Agnello Redentor!
    Tu che i Vati da lungi sognar, tu che angeliche voci nunziar,
    luce dona alle genti, pace infondi nei cuor!
    luce dona alle genti, pace infondi nei cuor!
    Astro del ciel, Pargol divin, mite Agnello Redentor!
    Tu di stirpe regale decor, Tu virgineo, mistico fior,
    luce dona alle genti, pace infondi nei cuor!
    Luce dona alle genti, pace infondi nei cuor!
    Astro del ciel, Pargol divin, mite Agnello Redentor!
    Tu disceso a scontare l’error, Tu sol nato a parlare d’amor,
    luce dona alle genti, pace infondi nei cuor!
    Luce dona alle genti, pace infondi nei cuor!

Et voici ce que la plupart des Italiens reçoivent comme message de voeux, moins formel que le classique « Buon Natale e Felice Anno Nuovo » :

(je vous laisse traduire)

Retrouvez les vœux de Noël dans toutes les langues (ou presque..) : https://aeditalia.wordpress.com/2011/12/26/joyeux-noel-en-toutes-les-langues-felice-natale-in-tutte-le-lingue/

Elections législatives en Italie : un pays ingouvernable?

Ça y est, le jour des élections législatives, que les italiens en Italie et dans le monde attendaient comme on attend le Messie, est arrivé mais n’a pas donné les résultats escomptés. Car si ces élections ont permis aux italiens de se « débarrasser » de certaines figures ayant été inutiles, voir néfastes pour la gestion du pays et jugées désormais « persona non grata »  le paysage politique qui s’affiche aujourd’hui sous nos yeux est celui d’une Italie déchirée.

Si la coalition de gauche italienne a, en effet, remporté la victoire à la Chambre des députés, il n’en est pas moins vrai qu’elle n’a pas obtenu la majorité au Sénat, resté sans majorité, condition sine qua non pour la formation d’un Gouvernement stable et opérationnel. Le résultat est que la troisième économie de la zone euro paraît ingouvernable en l’état actuel des choses, et que cette instabilité politique promet au moins plusieurs semaines de volatilité, et complique l’action de la BCE.

Les responsables politiques semblent être d’accord sur le principe d’éviter un nouveau scrutin.

La première réunion des deux nouvelles assemblées est prévue le 15 mars, date à laquelle elles mettront en place les élections de leurs présidents et la négociation de la formation du nouveau gouvernement; le rôle de Giorgio Napolitano, Président de la République, dont le mandat arrive à terme en avril, semble déterminant dans ce processus.

Ce qui est sûr est que le parti M5S (Mouvement 5 Étoiles) crée par l’ex comique Beppe Grillo, devenu homme politique, a crée un bouleversement dans le panorama politique italien tel que nous le connaissions depuis de nombreuses années, en remportant 25.5% des voix et 110 sièges, ce qui fait de lui le grand gagnant du scrutin. Catalyseur du malaise social dans un pays en récession, Beppe Grillo a joué les troublions et séduit les italiens, la crise aidant, avec un programme jugé « populiste » par ses adversaires: arrêt du financement public des partis politiques, réduction du nombre d’élus, référendum sur l’Euro et revenu minimum « de citoyenneté » de 1.000 € par mois pendant 3 ans pour les personnes aux faibles revenus. Sillonnant l’Italie à bord d’un camping-car, Beppe Grillo a été le seul à avoir fait une vraie campagne de terrain; cet homme de 64 ans qui serait à la tête du premier parti du pays (déjà premier en Sicile depuis octobre dernier) malgré des débuts peu prometteurs, que les italiens adorent ou détestent est,  en Italie une sorte de Coluche hurlant sa colère devant des foules d’italiens -de plus en plus jeunes- aussi indignés que lui. Son slogan  « Ni gauche, ni droite: contre la caste politique » a séduit la population excédée.

Aussi inoubliable qu’originale son initiative de créer, le 8 septembre 2007, le « Vaffanculo Day »: une journée lors de laquelle tous les politiques italiens, toute orientation confondue, ont été invités à aller « se faire f…« . Bien que nombre d’italiens reconnaissent que les propos de M. Grillo sont agressifs voire vulgaires, tout le monde s’accorde sur ses prises de position en matière d’écologie, de transparence, de lutte contre la corruption, le rejet de l’austérité et des localisations.

Silvio Berlusconi, qui avait quitté la scène en 2011 en laissant derrière lui une Italie financièrement asphyxiée a -contre toute attente- réussi une remontée spectaculaire grâce à ses promesses de baisse des impôts et de remboursement de l’IMU, une taxe foncière impopulaire rétablie par Monti. Son retour est sans doute du au fait qu’il a du être perçu par une partie des Italiens de droite comme le seul leader encore disponible, dans la mesure où Mario Monti, qui aurait pu assumer ce rôle, n’a pas donné satisfaction, en attaquant durement Berlusconi au début de sa campagne et en s’alliant avec des personnalités d’orientation centriste. Les Italiens de droite qui ont voté « Il Berlusca » l’ont sans doute fait pas défaut, car ils n’ont pas dû se reconnaître en Monti.

Une fois digérée cette nouvelle situation il est temps, pour certains, de s’organiser: ainsi Pier Luigi Bersani, chef du Parti Démocrate (centre-gauche) qui se dit affaibli par les résultats des élections, vient de se faire peu élégamment rejeter après avoir tenté des avances vers le M5S, des « propositions indécentes » selon Beppe Grillo, qui déclare sur son blog que « Le M5S n’accordera aucun vote de confiance au PD  ni à personne d’autre. Il votera en faveur des lois qui reflètent son programme », conformément à son principe de n’accorder sa confiance à aucun gouvernement formé par les partis politiques traditionnels. La réponse du dirigeant du PD s’est limitée à inviter l’ancien humoriste à se rendre dans la nouvelle assemblée pour « assumer ses responsabilités ».

Dans tous les cas une coalition Bersani-Monti-Berlusconi parait utopique car ce ne serait pas une alliance durable. Une nouvelle élection dans quelques mois donnerait lieu au développement annoncé de la ligne défendue par le Mouvement 5 Étoiles « tous pareils, tous pourris »  qui provoquerait à coup sûr un raz-de-marée profitable à M. Grillo.

On voit bien, dans ces résultats, deux Italies en opposition : celle de la caste (comme les Italiens appellent leur classe politique) avec tous les privilèges alloués aux députés, aux sénateurs, mais aussi aux conseillers de régions, de provinces, aux maires, aux membres nommés par les partis politiques des conseils d’administration des sociétés nationalisées ou des société communales, etc. Et il y a l’autre Italie: celle des gens qui souffrent, qui ont des salaires et des retraites très faibles. C’est un peu la faute des Italiens eux-mêmes qui ont tardé à se rendre compte à quel point le système était pervers et lui ont accordé toute leur confiance en misant sur les mauvaises personnes. Leur déception n’en est que plus grande.

Le taux de participation des italiens à ces élections était correct: environ 75% d’électeurs qui ont affirmé, en votant « tous pourris » les électeurs italiens ont rejeté l’ensemble des partis, de gauche comme de droite, en affirmant après plusieurs plans de rigueur ayant plongé le pays dans la récession économique, leur désaccord avec la politique économique d’inspiration allemande, imposée par les marchés. Et à propos de marchés, celui de la dette est sombre. Les taux d’emprunt italiens augmenteraient fortement: le taux à 10 ans était au plus haut depuis novembre dernier, suivi par les taux espagnols.

 

Dans ce climat d’incertitude la Bourse de Milan a chuté de presque 5 %, les marchés étant inquiets par l’incertitude italienne. La Commission Européenne, quant à elle, ne se considère pas inquiète que l’Italie puisse ne pas honorer ses engagements et reconnaît avoir « entendu le message d’inquiétude » des Italiens.

Cet article a été rédigé par Serafina LOGGIA pour Aeditalia. Si vous souhaitez le partager, merci d’en citer la source.

On-line La presse Italienne: les plus grands quotidiens – I più grandi quotidiani italiani on-line

Chers lecteurs,

Vous sentez que vous avez bien progressé dans l’apprentissage de l’italien, vous avez épluché les articles du blog aeditalia relatifs à la culture italienne, aux curiosités, aux lieux incontournables à visiter dans ce beau pays…

Si vous vous sentez prêts à des lectures d’un niveau plus avancé,  vous voulez en savoir plus sur la vie au quotidien des italiens et  vous vous intéressez  notamment à sa (tumultueuse) actualité je vous propose ci-dessous quelques liens de presse italienne on-line: les plus grands journaux quotidiens qui vous informent en temps réel.

Buona lettura!

http://www.repubblica.it

Repubblica.it: il quotidiano online con tutte le notizie in tempo reale.

http://www.lastampa.it

La Stampa, comme la Repubblica, est de tendance politique modérée de gauche. Il s’agit,  selon moi, d’un des journaux les plus objectifs dans le panorama de la presse d’information italienne. Bien que ce soit le journal de la ville de Turin il nourrit l’ambition de devenir de plus en plus « national » et de se mesurer aux « colosses » tels que « La Repubblica », « Il Corriere », etc.

http://www.ilmessaggero.it

Messaggero logo

A’ tendance politique modérée de droite, de même que « IL TEMPO » http://www.iltempo.it/

http://www.ilgiornale.it

il Giornale, notizie quotidiane

A’ tendance politique de droite, tout comme http://www.liberoquotidiano.it/index.html

Un peu plus réactionnaire: http://www.ilfattoquotidiano.it/

Il Fatto Quotidiano

Qui tient à préciser ne bénéficier d’aucun financement public. A’ lire pour s’indigner.

IL SOLE 24 ORE : http://www.ilsole24ore.com/

IL RESTO DEL CARLINO : http://www.ilrestodelcarlino.it

IL CORRIERE : http://www.corriere.it

A’ Lire aussi, en Français:

Focus In: Société, Politique, Culture Italiennes vues d’ailleurs

Radici: revue d’actualité, culture et langue Italiennes

Revue de Presse Italienne (en Français) au quotidien!

La Voce degli Italiani in Francia – La revue des Italiens en France

 

La Mode Italienne: Actualités de la Fashion Week

Du 20 au 26 février, la capitale lombarde accueille les grandes griffes du Made in Italy, qui présenteront 126 collections de prêt-à-porter féminin pour l’automne-hiver 2013/2014. Avec 71 défilés, dont 7 doubles, et 59 présentations, le marathon s’annonce intense. Le calendrier se retrouve à nouveau déployé sur six jours pleins (contre cinq lors de l’édition de septembre), la septième et dernière journée étant consacrée comme d’habitude aux tout jeunes designers soutenus par la Chambre de la Mode italienne.

C’est Gucci, parmi les grands noms, qui ouvre la danse le mercredi 20 février, suivi par Prada le jeudi 21, Versace le 22, Roberto Cavalli le 23, Dolce & Gabbana le 24 et Giorgio Armani le 25. La deuxième ligne de Versace, Versus, sort du programme optant pour d’autres formes de présentation, tandis que deux nouveaux noms font leur entrée dans le calendrier officiel: l’Italien Andrea Incontri qui défilera le premier jour (le 20) et le Chinois Wang Peiyi, qui clôturera la semaine, le 26 février.

 

Source : http://fr.fashionmag.com/news-311957-Defiles-a-Milan-sous-le-signe-de-la-polemique#.USPZ_vJ1tuh

E’ nata la « Casa delle Traduzioni » a Roma! La Maison des Traductions vient de voir le jour à Rome!!

Finalmente!

Il prossimo 23 giugno sarà inaugurata a Roma  la « Casa delle Traduzioni », in via degli Avignonesi 32.

Il suo obiettivo é quello di qualificare il lavoro del traduttore letterario e di diffondere la lingua e la letteratura italiane nel mondo, per far cio’ la « Casa » , gestita da Simona Cives, si avvale di  una biblioteca specializzata e di una piccola foresteria per ospitare i traduttori stranieri che lavorano alle traduzioni di opere italiane.

L’inaugurazione prevede un vasto programma composto da letture, laboratori e conferenze che si susseguiranno nell’arco di due giorni.

Ultimo aggiornamento del lunedi 13 giugno:

La Casa delle Traduzioni ora ha una pagina web ufficiale nel sito Biblioteche di Roma. Link diretto:

<http://www.comune.roma.it/wps/portal/pcr?jppagecode=casa_traduzioni.wp>

L’inaugurazione è stata spostata alle 12:00. Vedere il programma nella pagina web.

Annonce en Français par le CEATL :

 

Le 23 juin 2011 sera inaugurée à Rome la Casa delle Traduzioni (‘Maison des Traductions’). Gérée par l’institution ‘Biblioteche di Roma’, la Maison sera douée d’une bibliothèque spécialisée et d’un espace permanent consacré à des activités culturelles liées au monde de la traduction…. (cliquer le lien ci-dessous pour lire la suite de l’article)

La Maison des Traductions vient de voir le jour à Rome!!

 

 

Rendez-vous en juin avec une robe de mariée Italienne pour un mariage vraiment inoubliable

Ca y est, Jules  a (enfin!) demandé votre main, que ce soit au MacDo devant un BigMac menu ou en version romantique, en tête -à-tête avec chandelles et champagne, solitaire à la clé.

Il ne reste plus qu’à… organiser; car ce jour-là doit rester, nous le savons toutes, inoubliable. La première chose que vous voulez faire est trouver LA robe de mariée la plus belle qui soit, celle qui vous rendra princesse d’un jour et qui fera pâlir toutes vos copines (avouons-le : c’est le but); bref vous vous lancez à la recherche de la pièce unique… Unique comme vous.

Accompagnée par vos plus fidèles copines, votre soeur ou votre maman vous arpentez pendant des mois tous les magasins de votre région à la recherche de la perle rare, passez vos nuits à chercher sur Internet…. Vous commencez à penser avec une pointe de désespoir que VOTRE robe n’existe peut-être pas…. STOP!!!!

Comme vous le savez l’Italie a toujours eu une « longueur d’avance » par rapport au reste du monde, en ce qui concerne la mode et ses nouvelles tendances, ainsi qu’un goût particulier pour les robes de mariée. Quoi de plus original et romantique qu’aller chercher sa robe en Italie?

Le salon SI SPOSAITALIA COLLEZIONI vous attend à Milan, du 17 au 20 juin 2011. Rendez-vous incontournable avec les nouvelles collections 2012, vous ne pourrez que trouver votre bonheur parmi les centaines de collections mises en scène, les unes plus belles que les autres… le plus dur sera de choisir!!!

http://sposaitaliacollezioni.fieramilano.it/

Les hommes italiens fous de shopping on-line! Gli uomini italiani pazzi per lo shopping on-line!

Selon les résultats des récentes statistiques menées pas  Private Outlet (le premier club européen de ventes on-line), sur un total de 5100 inscrits, femmes et hommes âgés de 25 à 45 ans résidant en Italie, France, Angleterre, Espagne et Allemagne, les hommes italiens achètent on-line plus que leur homologues européens, et dépensent 10% en plus par rapport à leurs compagnes.

Secondo i risultati delle recenti statistiche effettuate da Private Outlet (il primo club privato europeo di shopping online) su un totale di 5100 iscritti, donne e uomini tra i 25 e i 45 anni distribuiti tra Italia, Francia, Inghilterra, Spagna e Germania, gli uomini italiani acquistano online più dei loro omologhi europei, e spendono il 10% in più rispetto alle loro compagne.

En matière de shopping le mâle italien dépasse ses ‘cousins’ espagnols du 12%, mais également les français (+4%), les anglais (+6%) et les allemands (+7%), malgré le fait que les étrangers soient connus pour être plus enclins à acheter via Internet. Selon la recherche la gent masculine représente  48% du total des acheteurs européens; en l’Italie, les hommes constituent 46% de l’échantillon.

In fatto di compere il maschio italiano supera i cugini spagnoli del 12%, ma anche i francesi (+4%), gli inglesi (+6%) e i tedeschi (+7%), nonostante all’estero siano notoriamente più abituati a fare acquisti su internet. Nel complesso della ricerca i maschi sono il 48 % del totale degli acquirenti europei, e in riferimento all’Italia, gli uomini costituiscono il 46% del campione.

http://it.fashionmag.com/news-162237-Gli-uomini-italiani-pazzi-per-lo-shopping-online

L’unité d’Italie fête son 150° anniversaire!

En mars 2011 est célébré le 150ème anniversaire de l’Unité d’Italie (1861).

Le 17 mars 1861, le Roi de Sardaigne, Duc de Savoie et Prince de Piémont: Victor-Emmanuel II est proclamé Roi d’Italie.

C’est une étape essentielle du processus de l’unification italienne (qui ne s’achèvera véritablement qu’en novembre 1870 avec le rattachement de Rome au royaume) entamé dés 1848-1849 par l’ambitieuse maison de Savoie.

http://www.italiabuoncompleanno.it/17marzo.html

Turin et le Piémont s’apprêtent à fêter les 150 ans de l’Unité italienne, un événement à l’échelle nationale. 

Plus de 200 jours consacrés à des expositions, réunions, congrès et spectacles pour fêter les 150 ans de l’Unité italienne. Un anniversaire qui tombe à pic, au moment où la Péninsule souffre d’une crise d’identité nationale. Ce sera donc cette année que l’on célébrera dignement cet important fait historique pour toute l’Italie. En effet, c’est en 1861, après les guerres avec les Autrichiens et l’expédition de Garibaldi en Sicile, que l’Italie a été unifiée en un seul Royaume. Le 17 mars de cette année-là, c’est à Turin que fut proclamée l’unité nationale, ville qui devint la première capitale de cette nouvelle Italie unifiée. C’est ainsi que débuta une longue histoire typiquement italienne qui verra se réaliser une nation indépendante et unie, une histoire nationale qui part du Piémont et de Turin. 

Turin capitale d’Italie

Turin a été la capitale de l’Italie jusqu’en 1865, quant la centralité du Gouvernement du Royaume d’Italie fut déplacée à Florence. A partir de 1871, le siège fut transféré à Rome. Mais le Piémont et Turin restèrent sans aucun doute un important point de référence pour le futur de l’Italie, et cela jusqu’à nos jours. C’est donc pour cette raison que, du mois de mars prochain jusqu’en novembre 2011, Turin vous attend avec cinq grandes expositions et un programme extraordinaire axé sur la culture, le sport et les spectacles. Tout le meilleur de l’Italie en une seule ville pour une durée de neuf mois riches en émotions. Plus de 6 millions des visiteurs sont attendus pour ces importantes célébrations.

Le grand « event » est en chantier depuis 2007

Depuis 2007, on travaille à Turin pour organiser les fêtes qui ponctueront le 150e anniversaire de l’Unité d’Italie. L’équipe est formée d’importantes institutions : le Gouvernement italien, la Région Piémont, la Province de Turin, la Ville de Turin, la Compagnie Bancaire San Paolo, la Caisse d’Epargne de Turin, la Chambre du Commerce et de l’Industrie, Artisanat et Agriculture de Turin, l’Union Chambres Piémont, l’Université d’Etudes de Turin, le Polytechnique de Turin, l’Université d’Etudes du Piémont Oriental ainsi que l’Université d’Etudes des Sciences Gastronomiques. Il fallait toutes les citer car c’est grâce à elles que l’on a pu obtenir les ressources intellectuelles et financières pour affiner ce fabuleux programme de manifestations. Ainsi, la capitale du Piémont redevient, dans l’arc de l’année 2011, à nouveau le nombril du pays.

Des résidences royales pour Victor Emmanuel II

Jusqu’au 13 mars 2011, au Palais Royal de Turin et au Châteaux de Racconigi, a lieu une grande exposition où l’on peut admirer l’uniforme original que Victor Emmanuel II a porté pendant la célèbre bataille de Solferino, une bataille clef du « Risorgimento italiano ». On découvre aussi la chambre à coucher et le cabinet privé du même Roi de Savoie. L’exposition est divisée en deux sections. Au Château de Racconigi – qui fut la résidence de Charles Albert, père de Victor Emmanuel lI – est présentée l’exposition dédiée à « l’enfance et à la famille » du Roi qui participa à l’unité d’Italie. Quant au Palais Royal de Turin sont exposés des objets rares appartenant à cette importante figure historique que fut le Roi Victor Emmanuel II. L’occasion donc pour les amis suisses et français de faire le déplacement dans la capitale piémontaise pour connaître d’avantage cette passionnante période historique qui a également marqué le rapport de l’Italie avec ses voisins au-delà des Alpes.

Amedeo Macagno 

Alp-Info, le 05.02.2011 10:33

http://www.regione.piemonte.it

Manifestations Italiennes à Paris : http://www.iicparigi.esteri.it/IIC_Parigi

Manifestations Italiennes à Lille : http://iiclille.canalblog.com/archives/2011/03/04/20546076.html

Source : http://www.alp-info.com/articleDetail.asp?IDArticle=34321&menuID=9&idRubrique=8

LA VOCE DEGLI ITALIANI IN FRANCIA – LA REVUE DES ITALIENS EN FRANCE

LA VOCE DEGLI ITALIANI IN FRANCIA – LA REVUE DES ITALIENS EN FRANCE

Actualités, coutumes, Sport, Informations pratiques, petites annonces…

http://www.lavoce.com/pages/accueil_fr.php

LA VOCE – éditée par le Groupe d’Edition Franco-Italien de Presse